AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons en priorité des hommes
Le forum est optimisé pour mozilla firefox et google chrome
MISE EN PLACE DU NOUVEAU DESIGN, MERCI DE VOTRE PATIENCE. design signé wokoi

Partagez | 
 

 Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Dim 28 Fév - 21:20


    Ce soir... On danse sur le comptoir !

    « Mattéo ! Descend de ce canapé ! Un... Deux...
    - Ok, ok maman ! »
    Aussitôt le bambin quitta le sofa, d'un simple saut, alors qu'il voyait sa mère le menacer en comptant ainsi jusqu'à trois. Il savait qu'il ne fallait pas atteindre ce satané chiffre, sous peine d'être puni. C'était bien rare, et justement c'est parce qu'il se stoppait avant qu'elle ne l'atteigne. Le bambin avait ainsi tourné et sautillé tout l'après midi, jusqu'à en donner mal à la tête à sa pauvre mère. Lui qui d'ordinaire était un véritable petit ange, laissant Savannah se reposer lorsqu'elle était de congé, jouant dans son coin avec des figurines ou encore la console qu'il avait eu à Noël, semblait surexcité, et elle ne pouvait pas l'expliquer. Samuel était de retour certes, mais ils s'étaient déjà revu, et tout allait pour le mieux. Alors pourquoi ne tenait-il pas en place plus de cinq minutes ? Pas de dessins animés en vue, pas de surconsommation de sucre, pas de promesse... Elle le fixa, laissant apparaître son interrogation :
    « Chéri, calme-toi s'il te plaît... Qu'est-ce qui se passe ?
    - Je m'entraîne maman !
    - Tu t'entraînes ? A quoi ? A devenir le petit garçon le plus insupportable de la terre ?
    - Mais non ! A devenir un super héros !
    -Tout en entamant ses explications, le petit garçon tournait en rond dans le salon, faisant quelques petites feintes en contournant la table basse, ou encore en faisant un détour par la cuisine, pour revenir vers le canapé. - Je dois devenir aussi fort et rapide que Spiderman. Tu sais papa...
    Quel idée a eu ton père de te ramener cet autographe !?
    -lança-t-elle, ne pouvant cependant pas cacher un léger sourire en coin. C'était un beau cadeau, surtout pour un petit de son âge. Une délicate attention qui en plus de faire plaisir à Mattéo, avait touché la maman. Une attitude de père s'impliquant dans la vie de son fils, ne l'oubliant pas, voulant lui faire plaisir, lui offrir du bonheur...
    - Et puis, je veux avoir les mêmes muscles que Superman !
    - Superman ? Le vrai Superman ? Celui qui a fait un peu trop de gonflette ?
    - Bah Superman, ton ami !  »


    Ok... Son ami... Elle voyait de qui il voulait parler : Cesare. Il surnommait le jeune homme ainsi, depuis qu'il lui avait fait croire qu'il savait voler. Ouais, ouais... Ce gosse de 25 piges avait fait croire à son fils qu'il était un super héros, mais qu'il le mettait dans le secret et la confidence, ne voulant pas être démasqué. Et puis même si le petit avait bien finit par réaliser qu'il racontait n'importe quoi, il le considérait quand même comme tel, ayant pris l'habitude de l'appeler ainsi. Et d'un coup, elle comprit pourquoi son fils donnait tant de sa personne dans ce pseudo entraînement. Cesare allait passer la chercher en début de soirée, voulant la sortir un peu de son quotidien, en digne petit ange gardien qu'il était devenu. Elle avait reçu un texto, lui demandant de trouver une baby sitter pour Mattéo, et ce sans discuter. Bien évidemment, le gamin avait laissé traîner ses oreilles, et avait entendu sa mère demander à Noah de lui rendre ce service. Ce que ses voisins étaient sympa quand même ! Si ce n'était pas Kenzo qui se ramenait avec des Sushis, en plus de garder le bambin, ou alors leur douce et attentionnée grand-mère qui préparait des crêpes, sachant pertinemment que Savannah était un danger publique en cuisine, c'était Noah qui se montrait adorable. Il avait accepté sans la moindre hésitation, devant de toute façon bosser. Alors le faire dans sa chambre ou dans le salon de la belle, ça n'allait pas trop le déranger.

    « Il arrive bientôt Superman ? » A cette question, la jolie blonde eut pour réflexe de regarder l'heure qui clignotait sur le cadran du lecteur de dvd, en face d'elle. Là, elle ouvrit de grands yeux étonnés. Wow, wow, woooow ! Il y avait eu un problème avec les plombs ? Le courant avant sauté momentanément sans qu'elle ne s'en aperçoivent pour qu'une telle heure soit affichée ? Elle se vautra littéralement sur le canapé, attrapant à bout de bras le portable qui était posé sur une petite table, à côté. Non, non, il n'y avait pas d'erreur : elle était en retard ! Et sacrément à la bourre même !
    « Meeeeer... credi ! » s'exclama-t-elle pour rester poli face au bout de chou, qui à présent riait du malheur de sa pauvre maman. La voir courir dans tous les sens était toujours une sacrée partie de rigolade, alors il s'en réjouissait d'avance. Savannah quitta le canapé à une vitesse incroyable. Elle fila tout droit dans son dressing, et s'empara du premier jeans et de la première tunique qui lui tombait sous la main. Ouais, pas le temps de faire la coquette et l'indécise ! Hop elle fila dans la salle de bain, et s'empressa de faire couler l'eau de sa douche. Dans le salon, Mattéo rigolait en entendant sa mère râler.
    « T'es pas aussi rapide que Superman maman ? »
    Ah non, carrément pas ! Elle manqua de se casser la figure dans la salle de bain, et prit sa douche de manière express'. Alors qu'elle se lavait, on sonna à la porte. Zut ! Noah ! Elle demanda au petit d'aller ouvrir, après avoir vérifier qu'il s'agissait bien du voisin.
    « Mot de pass ? -demanda bien fort le petit, pour qu'on l'entende de derrière la porte.
    - Faut pas pousser mémé dans les orties... » - répliqua le jeune Ghiozzi.
    Et c'était bon, c'était bien ça. Le bambin ouvrit la porte et laissa entrer sa nounou pour la soirée. Il était moins drôle que Kenzo, c'est vrai, mais il était cool quand même ! Et lui, il changeait les draps de son lit (Cf. Topic avec Kenzo Mdrr). Savannah finit par quitter la salle de bain, les cheveux dans une serviette, mais enfin habillée. Elle avait souligné rapidement son regard d'un trait de crayon, et devait se charger de sa super tignasse. Ouais bah ça, même le bouclé ne pouvait pas se moquer d'elle, car lui aussi ça devait être une sacrée histoire quand il devait les sécher en urgence !

    « Salut Noah, ça va ? Tu veux boire quelque chose ? Sers-toi dans le frigo ! » Elle n'avait même pas le temps de s'arrêter pour le servir, comme lui n'avait d'ailleurs pas le temps de répondre tant elle était pressée. Et on sonna à nouveau à la porte. Et mer...credi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Lun 1 Mar - 0:57

Ce soir on danse ? Ho que oui ! Et avec plaisir en plus en plus ! Cesare avait bossé toute la journée, bon journée assez pépère pour une fois, il fallait bien l’avouer, il n’avait pas eut à faire grand-chose, à part aller sauver la vie d’un pauvre petit chat qui s’était coincé dans un arbre, c’était bien tout. Journée calme donc, et il n’allait pas s’en plaindre, au moins il allait être en pleine forme pour sa soirée ! Il avait prévu de faire sortir Savannah histoire qu’elle profite un peu de la vie, il lui avait biensûr conseillé de faire garder le petit super-héro pour qu’elle soit tranquille, non pas qu’il n’appréciait pas le petit bout, bien au contraire d’ailleurs, il le trouvait juste excellent et adorait passer du temps avec lui, mais là où il voulait se rendre avec la demoiselle, il n’avait pas vraiment l’âge accepté, dans un club en même temps normal… En tous cas il fut ravit de voir que la jeune maman acceptait cette sortie et qu’elle allait donc s’arranger pour faire garder Mattéo. Il attendait alors cette fin de journée avec impatience, et plus les heures passaient, plus il se disait que finalement de l’action aurait été bienvenue, cela l’aurait occupé, et il n’aurait alors pas eut le temps de s’ennuyer. Heureusement pour lui, les pompiers étaient une belle et grande famille ou tout le monde s’entendait très bien entre eux, à se faire des baskets entre collègues, ou tout autre jeu bien divertissant lorsque le monde n’avait pas besoin de sauveur… Mais une fois l’heure sonnant la fin de sa garde, il ne mit vraiment pas longtemps à filer chez lui pour se préparer comme il se doit…

Un beau jean foncé, une chemise noir à manche courte, voilà qui ferait l’affaire pour cette soirée. Mais avant d’enfiler le tout, il avait tout d’abord besoin d’une bonne douche, après une journée complète de boulot c’était tout de même préférable… Il y passa bien une demi heure tellement il adorait ce genre de moment, avant de finir d’en sortir pour s’habiller, un coup d’œil devant le miroir pour arranger sa coiffure au maximum, une légère dose de parfum, et voila superman fin prêt à aller cherche sa Loïs pour la soirée. Il était assez fier de lui, il n’était pas trop en retard, à peine cinq minutes par rapport à l’heure qu’il avait annoncée, mais il ne savait pas pourquoi il sentait bien que Savannah, par contre, n’allait pas être très à l’heure. Il ne saurait dire pourquoi, mais il savait qu’il s’agissait d’un de ces jours de repos et que donc elle allait profiter pour se reposer, alors il devait penser qu’elle allait s’endormir et oublier qu’elle avait quelque chose de prévu le soir même. D’ailleurs il aurait peut être dû lui envoyer un nouveau texto pour s’assurer qu’elle serait bien prête, ou qu’elle s’en souvenait, non ? Remarque, ils n’étaient pas pressé, donc même si elle était en retard, ça ne serait pas bien grave, Cesare pourrait alors passer un peu de temps avec son fan numéro un… Et puis surtout il ne savait pas du tout si elle était prête ou pas, vu qu’il venait à peine de se garer devant chez elle, allant alors face à la porte pour sonner et attendre qu’on lui ouvre…

Biensûr il s’attendait à voir soit Mattéo, soit Sav lui ouvrir la porte, mais au lieu de ça il entendit la jeune femme demander à quelqu’un d’ouvrir, puis des pas se rapprocher de lui avant d’entendre son mini pote parler à cette même personne dont il ignorait encore l’identité, sûrement la personne que Sav’ avait contacté pour garder le minimoys. «Faut d’abord demander le mot de passe ! », remarque qui d’ailleurs fit rire le pompier. « Superman n’a pas besoin de mot de passe ! » laissa alors entendre le beau gosse avant de voir la porte s’ouvrir très rapidement, pour se retrouver ensuite avec un petit mec lui sauter dessus… « Tu sais écouter à travers les murs ? » / « Superman sait faire beaucoup de chose ! Ta maman n’est pas prête ? » demanda alors le jeune homme tout en entrant à l’intérieur avant le bout de chou sous un bras, tendant alors sa main libre au gars présent face à lui pour le saluer… « Tu dois être la nounou, moi c’est Cesare… » Il avait parlé avec un petit sourire en coin pour bien montrer qu’il était juste un peu taquin, sachant qu’il n’y avait pas de masculin pour remplacer « la nounou » et il trouvait ça rigolo, mais autant il était le seul. Il avait surtout voulu se montrer sympa pour une fois, ne l’étant pas forcement avec tout le monde, du moins lorsqu’il s’agissait de la gente masculine… Il laissa le jeune homme se présenter à son tour avant de jeter un petit coup d’œil un peu partout histoire de voir s’il pouvait percevoir Sav’ ou pas avant qu’une petit voix le ramène à la réalité… « Hey Superman tu m’as oublié ! » / « Ho pardon ! » lâcha-t-il en redéposant le petit au sol avec un sourire d’excuse, avant de lui frotter le crâne gentiment.

Il aurait alors put chercher à connaitre un peu plus ce certain Noah qui allait garder Mattéo, ou encore jouer avec ce dernier, mais son regard fut bien vite attiré par la jolie blonde qui faisait son apparition dans le salon. « Woaw, ca valait le coup d’attendre… » Il sortit automatiquement son sourire le plus charmeur en la voyant ainsi avant de reprendre la parole. « Tu es superbe… C’est que je vais faire des jaloux ce soir ! » et il comptait bien faire le fier d’ailleurs ! Mais bon, il était peut être temps de stopper les compliments et d’aller profiter de cette soirée non ? Pas sans faire le bisou au minimoys biensûr, et lui promettre que superman prendra bien soin de sa maman, mais Cesare était fin prêt à profiter de la soirée, n’attendant plus que cette magnifique demoiselle ne le rejoigne à la porte pour filer d’ici…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Sam 6 Mar - 18:53

    Carrément à la bourre ! Voilà comment était la jeune Leoni, et comme à son habitude, elle allait et venait à travers l'appartement, cherchant sa paire de bottes en cuire noires, tout en se sèchant énergiquement les cheveux. Habillée, elle l'était... Et heureusement d'ailleurs car les minutes s'écoulaient à une vitesse folle, si bien qu'elle avait l'impression que jamais elle ne parviendrait à être dans les temps. Quelle horreur que d'être ainsi stressée, et peu ponctuelle ; du moins tête en l'air . Pourtant, en apparence, elle n'avait aucune raison d'être si nerveuse. Tout cela résidait dans le fait qu'elle n'avait plus tellement l'habitude de sortir et qu'un rien pouvait l'angoisser. Etre présentable notamment, et non avoir des cheveux dans un tel état, en bataille, comme si elle venait de remporter la victoire lors d'un combat de catch dans une piscine gonflable ampli d'eau ! Noah était là à présent, et ça la rassurait un peu, pouvant compter sur lui pour s'occuper du petit. Les imprévus étaient si courant avec elle, qu'elle n'osait même plus être sûre du bon déroulement d'une soirée de ce genre. Un coup de téléphone pour s'excuser et décommander, c'était vite fait. Et ça aurait été avec un large sourire désolé qu'elle aurait annoncé à Cesare qu'ils ne quitteraient pas le salon. Du moins que pour sa part, c'était impossible. Mais non ! Noah était bien dans le salon, et il allait garder le bambin, comme prévu ! Elle le mit tout de suite à l'aise, lui rappelant qu'il pouvait faire comme chez lui, n'ayant pas vraiment le temps de le service et de lui taper la discut'.
    « Maman est en retard... -informa Mattéo, alors que sa nounou lui offrait un large sourire. Comme s'il n'avait pas remarqué tiens ! - C'est plutôt drôle non ? »

    On sonna à nouveau à la porte, et Savannah eu de nouveau un coup de speed, s'enfermant dans la salle de bain, avant que Mattéo n'aille ouvrir. Ok, Cesare était un ami, mais il n'avait pas à la voir avec cette tête ! Elle le voyait déjà complice de son fils pour afficher un large sourire moqueur et le lui ressortir à chaque fois qu'ils se verraient. Non, non... Elle ne prenait pas le risque ! Elle brancha le sèche cheveux, et s'occupa de sa tignasse, alors que son petit accueillait Superman. Ce qu'il pouvait l'aimer ce gars ! Depuis l'héritier des Spinelli, Mattéo avait évité les hommes, devenant muet comme une carpe en présence des collègues de travail de sa mère par exemple, s'abritant dans une bulle où seule sa mère avait le droit d'y mettre les pieds. La jeune femme avait beau lui avoir expliquer ce qu'il en était, les raisons qui avait fait qu'elle avait coupé les ponts avec son ami, il avait eu du mal à l'accepter. « Des problèmes ? -lui avait-il répondu. Comme si moi on en avait pas nous aussi...! Pfff ! » Alors que ces soucis étaient d'une autre importance, concernant l'alcool. Forcément, Savannah avait veillé à ce qu'il garde ses distances de Mattéo. Le petit garçon l'avait donc mal pris, percevant ceci comme un nouvel abandon après celui de son père. A présent il s'était de nouveau ouvert aux autres, content de faire doucement la connaissance de son père, de retour à Rome, et trouvant en Cesare un super héros encore plus fort que Julian ! Et puis ce qui était cool avec lui, c'est qu'il lui suffisait de lui sauter dessus pour avoir l'impression de voler, étant donné que le pompier le gardait toujours sous le bras, comme s'il n'avait été qu'un simple paquet. Bien plus fun que de monter sur les épaules de Julian... C'était démodé ça !
    « Maman a bientôt fini, elle t'avait oublié !
    Faux ! Je n'avais pas vu l'heure, c'est différent ! »
    -corrigea la jeune maman, en sortant de la salle d'eau. Pétant littéralement un câble, elle avait opter pour un chignon négligé, d'où s'échappaient quelques mèches de cheveux. Ca n'avait rien d'un brushing, mais c'était toujours mieux que rien ! En tout cas, elle n'avait visiblement pas à s'en faire, puisque Cesare la complimenta. Elle esquissa un petit sourire en guise de remerciement, alors qu'il en ajoutait un nouveau. Là, elle lui donna une légère tape sur l'épaule.
    « Oh moins oui ! » Tout plein de jaloux ! Savannah leva les yeux au ciel en rigolant doucement, puis se tourna vers Noah, l'informant qu'elle avait fait cuire une pizza à partager avec Mattéo. Ce dernier vint se blottir contre sa maman, profitant d'un gros câlin, alors qu'elle cherchait son blouson. Une fois ce dernier en main, elle déposa le petit par terre, lui fit un bisou, et se dirigea vers la porte où se trouvait déjà Cesare.
    « J'ai mon portable en cas de problème... » Noah acquiesça, et elle pu franchir le seuil. Dans le couloir, elle poussa doucement le jeune homme :
    « Hey ! Te moque pas ! Oui, je suis une mère poule, et alors ? » Elle voulait qu'il efface ce sourire amusé de ses lèvres, car elle avait bien conscience qu'elle s'inquiétait souvent pour rien, et ne voulait pas qu'il s'en amuse. Posant ses mains sur ses épaules, elle le domina d'une marche tout au long de la descente des escaliers et une fois en bas, elle l'interrogea.
    « Où m'emmènes-tu ? » En tout cas elle était prête à se détendre, et un simple regard pouvait suffir pour l'en remercier. Cesare ne lui offrait pas une simple soirée, il lui donnait une véritable bouffée d'oxgène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Mer 10 Mar - 3:36

Superman était un super surnom pour lui, même si pour le coup c’était surtout le petit mec qui devait se sentir comme superman là vu comme Cesare le portait, mais le truc c’est que le minimoy était tellement léger que le pompier pouvait oublier très facilement qu’il le tenait toujours et si ce gamin ne l’avait pas rappelé à l’ordre, il aurait put rester à le tenir ainsi bien longtemps… Le pauvre gosse allait finir par avoir un peu trop de sang qui lui montait au cerveau et ça la foutrait mal qu’il fasse un malaise dans ses bras, ca compromettrait un peu beaucoup cette sortie prévu avec sa mère… Il le reposa alors sur le sol avant de lui frottait les cheveux pour s’excuser, alors que le petit mec expliqua pourquoi la jolie blonde était en retard… Elle l’avait soit disant oublié, mais le beau gosse n’eut le temps de dire quoi que ce soit, juste de faire entendre un petit rire que la demoiselle se fit entendre mais surtout fit son apparition laissant alors un Cesare bien avar de compliment… En même temps que le mec qui ne serait pas attiré par cette jeune femme magnifique se fasse connaitre, le pompier était bien curieux de voir qui oserait dire qu’elle n’était pas à son goût… Elle avait beau ne pas le croire, lui savait très bien qu’il allait réellement faire beaucoup de jaloux lors de cette soirée, juste parce qu’elle allait être avec lui, bien que si elle le souhaitait elle pourrait le laissé en plan une fois sur place parce qu’elle aurait trouvé mieux.. Bon ok c’était impossible de trouver mieux que Cesare, du moins de son point de vu à lui, alors il était sûr et certain d’avoir raison même s’il n’en disait pas plus la laissant penser ce qu’elle voulait. Il la connaissait bien assez désormais pour savoir qu’elle savait être très têtue et que donc, quoi qu’il dise elle ne le croyait pas, sauf si peut être il en venait à lui dire qu’elle avait raison, qu’elle n’était pas belle et que le regard des autres n’était pas du désir mais juste de la pitié, là sûrement qu’elle l’approuverait, mais il n’était pas menteur, alors il préférait ne rien dire, c’était bien mieux ainsi…

Il la laissa s’occuper de donner tous les éléments à la nounou pour le cas ou il y aurait un souci, comme toutes les mamans feraient sûrement, mais lui ça le faisait sourire. Il ne se moquait pas, il la trouvait juste charmante à agir ainsi, une vrai petite mère poule qui a du mal à se séparer de son fils. C’était très craquant à ses yeux, même si cela restait amusant, lui-même n’étant pas parent, il ne pouvait pas forcement comprendre ce genre de comportement, bien que Mattéo était tellement adorable, que lui-même avait tendance à s’inquiéter pour lui. Mais il faisait confiance à Savannah, si elle avait fait appelle à ce jeune homme pour le garder, c’est qu’il était capable de le faire, elle ne le laisserait jamais à n’importe qui, et c’était surtout ça qu’il trouvait rigolo, parce que même si elle avait confiance en la nounou, elle ne pouvait s’empêcher de rappeler le plus important des trucs à savoir… C’était donc pour ça que lorsqu’elle s’adressa à lui il ne put que lâcher un petit rire en ouvrant la porte pour qu’ils sortent enfin… « Je me moque pas, je te trouve craquante quand tu t’inquiètes pour lui… » En même temps il la trouvait craquante à peu près tout le temps et ne se gênait jamais pour lui faire savoir. Il descendit alors les escaliers, la sentant accroché à ses épaules et sachant donc qu’elle le suivait tout en souriant de savoir que cette soirée allait vraiment se faire, du moins il l’espérait parce qu’après tout il pouvait toujours arrivait une bricole, bien que ça l’étonnerait, mais c’était dans de bonne voix pour se retrouver en boîte ensemble et s’amuser comme des jeunes de leur âge. Il espérait réellement réussir à lui faire oublier son rôle de maman l’espace d’une soirée, il ne voulait pas qu’elle oublie son fils, pas du tout même, mais juste qu’elle redevienne cette jeune femme de 22 ans s’amusant comme toute personne de cet age là, elle en avait besoin, il en était sûr et certain… Lorsqu’elle lui demanda ou il comptait la mener, il haussa les épaules pour dire qu’il n’en savait rien encore, même s’il savait très bien qu’elle n’allait pas le croire, du coup il ne put faire autrement que de rajouter une petite phrase pour accompagner son geste… « C’est une surprise ma belle, mais une chose est sûr, tu vas finir raide dingue de moi ! » Evidement il se mit à rire de son ânerie, alors qu’ils étaient arrivés à sa voiture. Il lui ouvrit la porte tel un gentleman, laissant entendre un simple « Signorina… » un sourire des plus charmeur sur les lèvres, pour qu’elle prenne place avant de faire le tour de la voiture pour s’installer à son tour et démarrer la voiture direction le Fruita Prohibita…

Une fois arrivé à destination, il continua son rôle de charmeur qu’il savait si bien joué, la preuve tellement il agissait avec un naturel déconcertant en lui ouvrant la portière et en lui tendant la main pour l’aider à sortir de la voiture, sauf que maintenant qu’il tenait sa main, il ne comptait pas lâcher prise facilement. « Bon choix ou pas ? » dit-il en montrant le club d’un geste de tête pour qu’elle comprenne de quoi il était entrain de parler, attendant qu’elle réponde pour avancer. Après tout elle pouvait ne pas aimer le lieu et vouloir aller ailleurs, ce qu’il accepterait sans soucis, souhaitant finalement juste passer la soirée avec elle, bien qu’il tenait à ce que cette soirée soit divertissante. Mais elle semblait appréciait, alors toujours en lui tenant la main, ayant même noué leur doigts, il l’entraina avec lui vers l’entrée. Il y avait biensûr une file d’attente mais l’avantage d’être pompier mais aussi d’être un habitué était qu’on vous laisse rentrer plus facilement ce qui arrangeait bien le mister vu que ça leur évitait d’avoir a patienter des heures dehors et donc de se retrouver dans l’ambiance plus rapidement… Évidement il s’occupa des entrées, il l’avait invité et c’était donc à lui de payer, même pas il aurait pensé autrement de toute façon et il était hors de question de la laisser payer quoi que ce soit pour cette soirée. Une fois tout cela géré, ils purent alors entrer réellement dans cette boîte déjà bien remplie, se dirigea pour le moment vers le bar. « Qu’est ce que je t’offre à boire ma belle ? » demanda-t-il histoire de passer commande avant d’aller se poser tranquillement dans un coin attendant que l’esprit de la danse ne se prenne d’eux…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Mer 10 Mar - 21:17

    Il avait plutôt intérêt à ne pas se moquer ! Non mais oh ! S'il y avait bien quelque chose que la belle Savannah ne supportait pas, c'était un quelconque jugement concernant sa vie, son statut de mère, son comportement en tant que telle, son fils.. En sommes sur sa famille. Pour le coup, avec Cesare, elle savait pertinemment qu'il ne ferait jamais une telle chose, s'entendant à merveille aussi bien avec le petit qu'avec elle. En peu de temps il avait su se rapprocher d'eux, peut-être même plus vite que Julian avait pu le faire par le passé. Elle savait qu'il n'était pas de ce genre, à critiquer et juger sans la moindre raison, à la moindre occasion. La preuve, il n'était pas comme beaucoup de mecs de leurs âges, s'intéressant à la demoiselle, et décampant aussitôt qu'ils découvraient qu'elle était une jeune maman. On ne sait jamais, au cas où les enfants soient désormais dangereux, ou encore qu'elle soit à la recherche du premier pigeon près à l'épouser pour ses beaux yeux. Avait-elle la tête de la pauvre nana désespérée, si mal et dépassée qu'elle en viendrait à vouloir passer la bague au doigts au premier mec intéressé comme elle aurait pu lui passer une corde au cou ? Sûrement pas. Son indépendance, elle l'avait toujours clamé haut et fort, et pour preuve, à 22 ans elle élevait seule un bambin de 5 ans, sans demander une quelconque aide, hormis pour du babysitting, comme n'importe quel couple uni et soudé pourrait le faire.

    Heureusement qu'à présent elle était derrière lui, tout en descendant les escaliers, pouvant ainsi cacher ses joues rosies par son précédent compliment. Craquante... Rare n'étaient pas les fois où il lui en faisait la remarque, parvenant toujours à teinter son visage de gêne, décrochant au passage un sourire. C'était pourtant simple, mais cette franchise touchait la jeune femme, qui n'avait plus l'habitude d'être si élégamment courtisée... Au travail, la clientèle y allait plus franchement, plus intéressée par son petit derrière qu'autre chose, ne prenant pas la peine de regarder si sous ses airs de maman bienveillante et peut-être trop aimante elle était « craquante ». Cesare était simple, du moins il en donnait l'air, et sa présence avait le don d'apaiser la miss. Elle n'avait pas à s'interroger, à rester sur ses gardes et prévenante, puisqu'elle était en toute confiance à ses côtés, sans jamais douter ou craindre un dérapage. Une fois dans le hall, elle lui demanda où il comptait l'emmener, et il avoua seulement qu'il s'agissait d'une surprise. Elle fit mine d'être surprise à sa réplique, alors que lui l'invitait à prendre place dans la voiture ; et répliqua d'une voix taquine :

    « Ah bon ? Raide dingue, tu dis...? Mmm... Et qu'est-ce qui te dit que c'est pas déjà le cas, hein ? - A sa tête, elle ne pu s'empêcher de rire doucement, et reprit : Je plaisante, ne fais pas cette tête ! »
    Il referma la porte, et passa du côté conducteur, pour prendre la route, et les emmener vers la dite surprise.

    Durant le trajet, Savannah ne manqua pas de bidouiller la radio, passant d'une station à une autre, se trémoussant sur son siège lorsque la musique lui plaisait, chantonnant doucement ; faisant apparemment bien rire Cesare. Un simple voyage en voiture paraissait être un moment de détente pour cette maman bien occupée, qui ce soir allait mettre de côtés ses responsabilités pour s'amuser, et ce dignement ! Elle le méritait ! Alors qu'une chanson d'un dénommé Omarion passait sur l'antenne, et que la miss la suivait en imitant les bruits de voiture en fond sonore, Cesare se gara et coupa le moteur. Directement, elle tourna la tête et regarda l'enseigne du club. Elle allait de nouveau pivoter vers le jeune homme mais eu la surprise de voir qu'il n'était plus dans l'habitacle de la voiture, mais bel et bien entrain d'ouvrir sa propre portière. Elle se détacha et en sortit à son tour, s'emparant doucement de la main qu'il lui tendait. D'ailleurs il la garda dans la sienne, dans une douce étreinte...

    « Mais ça m'a l'air parfait ! »
    Faire la tournée des pub et autres clubs ne faisait plus parti de ses habitudes. Alors elle lui faisait confiance, et suivait le mouvement. Petits privilégiés, ils passèrent devant tout ce monde qui patientait sans un mot devant les videurs, attendant que leur tour arrive et que le verdict tombe. Pour leur part, ils avaient le look et l'allure, ils n'étaient que deux, elle était une jolie blondinette : bingo ils passaient ! A cela s'ajoutaient des détails dont Savannah n'avait pas vraiment pris en compte, tel que la bouille de Cesare qui n'était pas inconnue par ici ! Il avait sans doute le chic pour ramener de jolies nanas ! Ca ne serait pas étonnant vu son joli minois !

    La miss fut quelque peu gênée de se faire ainsi offrir son entrée, bien qu'elle avait conscience que son argument tenait la route : il l'avait invité. Ouais, mais même ! Ca ne devrait pas compter ce genre d'excuse ! Elle ne lâchait pas sa main, de peur peut-être qu'il ne la perde au milieu de cette foule qui se déhanchait sur la piste de danse. Il les entraîna jusqu'au bar, où il lui proposa un verre.

    « Eum... Une bière, ça serait parfait ! » Bah quoi ? Elle allait pas se prendre une vodka citron ou encore un whisky coca ! Cesare acquiesça et leur commanda les boissons, alors que la blondinette se retournait pour balayer du regard la salle, d'un rapide coup d'oeil. Il y avait une sacrée ambiance, la musique y était vraiment bonne, et les gens semblaient s'éclater. Quelques instants après, elle sentit le regard de Cesare sur elle, et tourna la tête, se rendant alors compte qu'il lui tendait sa bière. Elle eu un petit temps de réaction, de trois secondes tout au plus, et s'empressa de la prendre, pour finalement le suivre jusqu'à une table, dans un coin plus tranquille. Enfin tout est relatif vu le boucan ! Mais c'était nettement plus calme, il fallait bien l'avouer. Savannah prit place sur la banquette de cuire, et bu une gorgée de bière avant de reposer son regard ainsi que toute son attention sur le beau brun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Ven 12 Mar - 4:05

Cesare ? Simple ? En apparence peut être en effet, mais en réalité il était loin de l’être… Il avait l’impression que sa vie était un gros bordel, cachant alors un grand mystère qui, même s’il refusait de l’admettre, le rongeait de l’intérieur. Mais s’était vrai qu’il faisait tout pour ne rien montrer, surtout lorsqu’il était prêt d’elle, Savannah n’était pas n’importe qui pour lui, elle est une des rares filles à lui avoir donné envie d’apprendre à la connaitre, voir peut être même la seule. La seule à lui faire cette effet, à faire que même s’il était sous son charme, il ne voulait pas passer le pas trop vite pour l’oublier ensuite comme il pouvait le faire avec toutes les autres. Non, elle, elle avait un truc en plus, peut être son côté maman, il n’en savait trop rien, même s’il était clair qu’il adorait son fils, après tout ça pouvait venir de là, s’étant accroché à ce petit gamin adorable, son cerveau avait enclenché le mode mise en garde, histoire de lui dire « Ho fais gaffe avec elle ! Si tu fais le con, tu la perdras elle, et son fils… » Et il n’avait envie ni de l’un ni de l’autre. Il se sentait bien auprès d’eux, et auprès d’elle, et en aucun cas il ne souhaiterait perdre ceci, et le meilleure moyen de les garder dans sa vie, c’était sans aucun doute d’apprendre à la connaitre, encore et toujours plus, même si pourtant il avait l’impression de la connaitre par cœur… Ou pas… Ben ouais si vraiment il la connaissait si bien, il aurait dû se rendre compte tout seul que lorsqu’elle lui avoua être déjà dingue de lui c’était juste pour le faire réagir, et non parce que c’était vraiment vrai. Mais il s’était fait avoir comme un bleu, tournant le visage automatiquement sur elle en arquant un sourcil montrant alors très bien sa surprise et son incompréhension, avant de laisser sa tête tomber brusquement, signe de dépit total avant de laisser entendre un léger rire… « Haha… Je le savais de toute façon… » Mais biensûr… Elle avait vachement l’air d’y croire d’ailleurs…

Il démarra alors la voiture pour rouler jusqu’au Fruita Prohibita, et rien que le trajet, bien que court, annonca la folie qui allait se prendre d’eux lors de cette soirée… En effet la demoiselle semblait en pleine forme, elle ne cessait de zapper les radios jusqu’à ce qu’elle tombe visiblement sur une chanson qui lui plaisait, et que laquelle elle semblait prendre plaisir à faire n’importe quoi, imitant un bruit de voiture et bougeant comme une petite folle, entrainant le gadjo à rire de la voir agir ainsi. Elle semblait heureuse et à l’aise, et lui, ça lui plaisait, c’était tout ce qu’il voulait… Ils arrivèrent alors au club assez rapidement, ou il continua de se conduire tel l’homme parfait, même s’il ne l’était pas vraiment, quoi que… Il la fit galamment sortir de la voiture tout en lui demandant si l’endroit lui convenait, et vu qu’elle avait visiblement l’air d’apprécier, il se chargea de la mena jusqu’à l’intérieur. Un pompier habitué des lieux accompagné par une des plus belles femmes de la ville, s’était évident qu’ils n’auraient pas à faire la queue, et le beau gosse put alors s’occuper de payer l’entrée avant de la mener au bar ou il lui demanda bien évidement ce qu’elle voulait à boire… Une bière pour la demoiselle, et une autre pour lui-même, après tout ils étaient là pour s’amuser, et non pas pour se mettre minable, et surtout il ne voulait pas mal se comporter avec elle, chose qu’il ferait certainement s’il venait à trop boire… Une fois la commande passé, mais surtout une fois qu’ils furent servit, ils purent aller s’installer dans un petit un peu plus tranquille, du moins le plus tranquille possible dans une boîte, où ils prirent place. Le jeune homme laissa son amie prendre place avant de s’assoir à ses côtés, histoire de pouvoir voir l’ambiance de ce club sans avoir à se faire un torticoli, mais aussi certainement pour éviter de la fixer sans cesse aussi, elle risquerait de finir mal à l’aise, et ce n’était pas le but… « Alors ma belle, prête à danser ou pas ? T’es sûr que tu veux pas appeler chez toi pour t’assurer que tout va bien avant ? » laissa-t-il entendre un sourire de chieur sur le visage. La deuxième partie de sa phrase n’était pas une réelle question, c’était juste un rappel à son petit moment « maman poule » qu’elle avait eut un peu plus tôt, mais il ne voulait pas de réponse, enfin si, mais juste au sujet de la danse, pas vraiment pour le coup de fil, même si, si jamais elle voulait vraiment appeler, il comprendrait, il ne ferait qu’essayer de l’en empêcher et de la faire penser à autre chose, comme profiter de sa soirée par exemple…

Et en parlant de ça, il avait la bougeotte le romain, alors sans un mot il se leva, tout en posant sa bière sur la table, avant de lui tendre la main, un grand sourire sur les lèvres… « M’accordez vous cette danse ? » prononça-t-il le plus audiblement possible, mais surtout en articulant super bien pour que si jamais elle ne l’entendait pas, elle puisse au moins lire sur lèvres, gardant la pause jusqu’à ce qu’elle se décide à attraper sa main après quoi il put la conduire sur la piste de danse. Il s’était tourné dos à elle, mais tenant sa main des deux siennes pour être sûr de ne pas la perdre, commençant à bouger doucement au rythme de la musique alors qu’il marchait toujours. Une fois au milieu de la foule il se retourna sur elle un magnifique sourire charmeur sur les lèvres, alors que le bleu de ses yeux n’avaient mit très longtemps à trouver les siens, refusant toujours de relâcher sa main, la gardant prisonnière d’une des siennes, pour la ramener tout contre lui. « Prépares toi à craquer… Je suis sympa je te préviens que tu vas pas réussir à me résister longtemps, bien que je doute que tu le souhaites… ». Il avait parlé au creux de son oreille comme si ce qu’il disait ne pouvait être que pour elle, ce qui d’ailleurs était vrai, mais aussi pour que sa vantardise se fasse entendre correctement, alors qu’il était certain d’avoir raison, mais qui sait… Peut être qu’elle allait le faire mentir après tout…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Sam 3 Avr - 21:25

    Sortir ne pouvait faire que du bien à la jolie Savannah. Cette maman ne savait plus où donner de la tête, et faire un break lui était nécessaire, et même vital. Heureusement qu'elle pouvait compter sur ses amis pour lui ordonner de souffler un peu, la forcer à prendre l'air, et à voir autre chose que son comptoir, les murs de son appartement et par la même occasion la pile de factures encore impayées restées sur la table de la cuisine... Il fallait qu'elle oublie un peu ses soucis, qu'elle laisse tout ces problèmes derrière elle, le temps d'une soirée et cette fois-ci en compagnie de Cesare. Difficile de faire mieux n'est-ce pas ? Sans les initiatives du jeune homme, Savannah serait restée plus d'une fois chez elle, à dévorer un pot de glace devant un film... D'ailleurs, la dernière fois, elle l'avait finalement contraint à rester avec elle pour cette passionnante activité, ayant un caractère bien trempé, étant plus que têtue, et surtout démuni de la moindre volonté d'aller s'habiller correctement pour sortir. C'était peut-être aussi pour cela qu'elle n'avait pas pu lui refuser cette soirée cette fois-ci. Et voilà qu'ils se retrouvaient dans ce club branché, profitant de la réputation de Cesare en ces lieux pour se dispenser de faire la queue. Il lui offrait un entrée digne de VIP, passant devant le vigile sous le regard étonné et dégouté des autres potentiels clients, qui eux patientaient depuis un moment déjà.

    Une fois à l'intérieur, bière en main, Savannah finit par se détendre totalement... Elle ne pensait plus à rien, hormis au simple fait d'être ici, en charmant compagnie, baignant dans une ambiance de folie, avec de la super musique. Elle retrouvait son statut de jeune femme, et non de jeune maman célibataire à qui la vie ne fait pas de cadeaux... L'insouciance revenait au grand galop, et ça faisait un bien fou ! Ils s'installèrent à une table, l'un à côté de l'autre, et Cesare commença à la taquiner avec ses questions, qui en disaient long... Pour changer ! Il semblait incapable de ne pas se moquer gentiment d'elle. Elle tourna la tête, le fixant tout en affichant un large sourire.

    « Non ça ira ! Gnagnagna ! » Et cela se ponctua par un magnifique tirage de langue, preuve indéniable qu'elle faisait preuve d'une grande maturité quand elle était avec lui. « Mais je suis partante pour danser ! » Ca c'était une excellente idée ! Elle était prête, et même plus que prête, tapotant du bout des doigts sur la table au rythme de la musique, hochant doucement la tête, et se stoppant uniquement pour boire une petite gorgée de bière. L'invitation à danser ne tarda pas et Sav' en fut ravie. Ne pas se lever pour aller se trémousser sur le dancefloor était un crime, surtout quand on avait à disposition une telle sono, un DJ' de cette qualité ! Le club avait une sacrée réputation, et en entrant ici on comprenait pourquoi et on ne pouvait qu'être d'accord sur ces compliments, amplement mérités. Elle s'empara de la main qu'il lui tendait, répondant à sa question par un simple sourire. Avec tout ce bruit, cette musique, ils pouvaient se passer de mots par moment, du moins quand ça n'était pas nécessaire. Sinon elle voyait déjà la fin de la soirée, complètement fatiguée à force de s'égosiller pour tenter de se faire comprendre. Elle le suivit sans un mot, se faufilant parmi les danseurs, se frayant un chemin dans la foule. Elle tenait avec assurance et fermeté la main du jeune homme, de peur de le perdre et qu'ils se retrouvent séparé. Bon, elle aurait de suite fait demi-tour pour retourner à leur table certes, mais à la base ils voulaient tout de même danser ! ^^

    Son sourire s'accentua doucement quand il se retourna vers elle, commençant déjà à danser, se plongeant petit à petit dans l'ambiance. Son sourire était tout simplement à tomber par terre, et les quelques nanas à leur côté n'avaient pas manqué de le remarquer. Un peu plus et Savannah allait bientôt avoir l'impression que le cercle qui les entourait se resserrait sur eux. Et si ça continuait comme ça elle allait se jeter à son cou; tout ça pour faire comprendre aux autres qu'il était inutile de le coller comme ça. (a) Mais une fois de plus, elle n'en eu même pas le temps, puisqu'il la ramena lui-même contre lui. Elle posa sa main libre contre son torse, et perdit son regard dans les rayons lumineux des spots de couleurs qui tourbillonnaient dans tous les sens, se concentrant sur sa voix. Il lui glissant quelques mots à son oreille, la prévenant qu'elle allait bientôt craquer, ne pouvant pas résister plus longtemps à son charme. Elle ne pu retenir un sourire, et se mit sur la pointe des pieds pour se grandir, afin de lui répondre de cette même façon.

    « Ah bon ? Je vais succomber devant tes talents de danseur ? Tu vas me charmer ? » Un léger rire s'échappa d'entre ses lèvres. La charmer ? Si ça n'était pas déjà fait ! Ahah ! Elle se recula légèrement, lui adressant un large sourire amusée, et enchaîna avec quelques pas de danse, se lançant portée par la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Mer 14 Avr - 0:45

Alala, s'était dingue comment il adorait la taquiner ainsi... Il savait très bien qu'ils allaient passer une soirée mémorable, qu'ils allaient s'amuser mais surtout qu'elle allait se détendre comme ça faisait bien longtemps qu'elle ne l'avait pas fait, mais pourtant s'était comme un réflexe de leur rappeler à quel point elle pouvait être une maman poule qui a parfois du mal à se séparer de son fils. Dans le fond il le comprenait, son fils est tout pour elle, et ça, jamais il ne pourrait aller contre, et puis comme il le lui avait déjà fait remarqué, elle n'en était que plus craquante lorsqu'elle se comportait ainsi, du moins à ses yeux... Mais elle le connaissait très bien désormais, et elle savait qu'il n'avait pas dit cela méchamment, la preuve avec sa réaction aussi puérile que ce qu'il lui avait dit, et qui fit afficher un des sourires les plus franc que Cesare avait en stock... Savannah fait partie des personnes qui comptent le plus dans la vie du romain, et ce depuis qu'il l'avait rencontré, ce petit bout de femme, si jeune mais qui pourtant mène une vie d'adulte sans rien demander à personne le bluffait à coup sûr, s'était assez difficile d'expliquer ce qu'il pouvait ressentir pour elle en fin de compte... Il était fier d'elle, charmé par son courage, et irrémédiablement attiré, mais pour ce dernier point, il était clair que tout homme le serait aussi, mais pourtant à aucun moment il se comportait avec elle comme il pouvait se comporter avec n'importe quelle nana de passage dans sa vie, il était respectueux avec elle, et aimait réellement à passer son temps avec elle tout comme ce soir la...

Il n'avait pas tardé à l'inviter à danser, et l'avait conduit au centre de la piste sans jamais relâcher sa main, comme pour être sûr de ne pas la perdre en cours de route avant de l'attirer tout contre lui. Elle avait peut être remarqué que toutes les filles ou presque avait le regard braqué sur lui, mais lui ne la regardait qu'elle et franchement il n'avait envie de regarder nul part ailleurs, la preuve avec ce qu'il venait de lui glisser à l'oreille... Mais elle avait de la répartie et il adorait ça, du coup il continua de danser très légèrement, juste en suivant ses mouvements à elle alors qu'il ne pouvait s'empêcher de sourire, une main toujours sur elle, dans le creux de ses reins pour être plus précis, alors que l'autre restait ballante le long de son corps... « Mes talents de danseur ? Je pense pas être particulièrement doué, du moins pas sans quelques bière dans le sans, mais j'ai promis à ton fils de te ramener en vie... » Boire ou conduire, il faut choisir, et étant pompier il était toujours très prudent à ce niveau là, mais il disait ça surtout pour faire son modeste, chose très rare chez lui on est d'accord, mais ça lui arrivait tout de même. Il n'était réellement pas très très bon danseur, mais il se débrouillait assez pour faire fondre les demoiselles, et s'était bien le principal à ses yeux, maintenant il restait à savoir si ça allait fonctionner sur elle évidement... « Quand au fait de te charmer, ça reste à voir, mais le fait que je tente n'a pas l'air de te déplaire... » et ça s'était bon à savoir, bien qu'il n'en est jamais vraiment douté...

Ils dansèrent une bonne demi heure suivant les rythmes des diverses chansons qui pouvait s'enchainer dans cette boîte avant de retrouver leur table qui par miracle était encore libre, Cesare restant sage pour le moment, ne voulant rien brusquer, mais surtout pour être sûr qu'elle s'amuse et profite de cette soirée. Son esprit était assez contradictoire lorsqu'il s'agissait de Sav', il mourait d'envie de la conquérir, mais en même temps il ne voulait rien gâcher entre eux, il avait trop peur de perdre son amitié et donc la perdre tout simplement... C'était sans aucun doute pour cette raison qu'il prenait son temps, qu'il la taquinait pour voir jusqu'ou elle serait capable d'aller avec elle, mais qu'il ne tentait jamais le diable pour le moment... Peut être qu'un jour il y parviendrait, pour une raison ou une autre il allait passer le pas, ou peut être qu'elle le ferait, peut être même ce soir, il n'en savait rien, et n'y réfléchissait pas réellement, il savait juste qu'elle était la seule pour qui il se prenait autant là tête, la seule qui arriver à le faire réfléchir avant d'agir plutôt que l'inverse, et rien que ça lui plaisait en fait. Le fait de savoir qu'il n'était pas qu'un coureur de jupon en fin de compte, qu'il était capable de penser au bien être d'une fille sans ne prendre en compte que le sien, le rassurait quant à son futur, et que ce soit pour elle n'en était que meilleur, en tous cas pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Jeu 22 Avr - 15:07


    Dans ce cas, s'il avait promis à Mattéo de la ramener en un seul morceau, la voilà qui était rassurée ! Elle pouvait être sûre qu'il n'allait pas picoler, et qu'ils ne resteraient pas sur le parking de ce pub, sachant que la belle n'avait pas le permis. Au pire, elle aurait pu payer un taxi pour les conduire chez elle, et elle se serait occuper du pompier comme elle l'aurait fait avec un gosse faisant une indigestion de sucreries. L'alcool n'avait pas les même effets que le sucre, certes... Non mais elle le savait sérieux, son job pouvait même le lui assurer. Savannah esquissa un sourire à la suite de sa réflexion. Si ça continuait ainsi, bien sûre qu'elle allait être complètement charmée. Il faut dire qu'ils étaient déjà assez proches et qu'il demeurait un des seuls hommes à qui elle accordait sa confiance, passant sans doute devant Samuel, puisque ce dernier l'avait déjà perdu une fois. C'était un sacré effort de sa part, elle ne pouvait pas le nier. Faire entrer un homme dans sa vie, ne serait qu'un ami, relevait du challenge. Julian l'avait pas mal déçu, et ça n'avait fait que rajouter une couche de doute sur celui qui découlait de son passé, pour le moins mouvementé. Il paraissait différent, prévenant, et présent... Il se souciait d'elle, de son état aussi bien physique que moral ; puis le courant passait bien avec son bout de chou, et ça c'était primordial. Certes le bambin avait retrouver un semblant de figure paternelle, mais Savannah, mère poule de première catégorie, veillait à ce qu'aucun faux pas ne vienne blesser son fils. Il était son petit trésor, et il ne devait en aucun cas perdre de son éclat, attaqué par le chagrin. Elle appréciait voir apparaître un large sourire sur sa frimousse quand le dénommé Superman passait le seuil de la porte. Non, il n'y avait pas à dire, Cesare était quelqu'un de différent, en qui elle faisait confiance, et qui avait apparemment un certain effet sur elle.

    Ils dansèrent un bon moment, si bien que Savannah perdit toute notion du temps... Les chansons s'enchainaient et elle semait ses soucis à chaque pas de danse. Ca faisait un bien fou, et elle se laissait aller, porter par l'insouciance du moment. S'amuser comme une nana de son âge, sans penser à autre chose qu'à l'instant présent... Ca faisait longtemps qu'elle n'en avait pas eu l'occasion. Sortir c'était bien beau, mais très souvent son petit occupait ses pensées. Là, non pas qu'elle en ai oublié son statut de maman, il n'y avait qu'elle. Enfin eux, puisqu'elle ne parvenait pas à se détacher de Cesare, et voyait d'un très mauvais oeil les autres miss s'approchant l'air de rien du beau mâle... Ca n'aurait été que d'elle, elle lui aurait collé un panneau lumineux sur le front « Propriété privée de Mlle. Leoni. Tu le touches, elle te bouffe ! » Ahah ! Mais elle était sage la petite, et elle le laissait tranquille. Au pire, s'il voulait l'abandonner pour une brunette, elle irait voir de son côté si on ne pouvait pas lui payer un verre. (Non, pas boire pour oublier, bande de méchants !)
    Ce fut difficile de quitter la piste de danse, si bien qu'elle suivait Cesare tout en continuant de se trémousser. Oui, elle était dans l'ambiance là, on ne pouvait pas le nier ! Et elle avait très soif la petite blonde ! Arriver à leur table, encore libre -ce qui relève du miracle !-, elle s'empara de sa bière et en bu une longue gorgée. Piouuuf ! Ca faisait du bien ! Elle passa une main sur son visage, ramenant ses cheveux en arrière, afin d'offrir un tout petit peu d'air à ses joues rosies... Ce qu'il faisait chaud ! Elle adressa un sourire à Cesare, et balaya les alentours d'un simple regard. Elle ne regrettait vraiment pas d'avoir céder.

    « Wouah ! Ca fait du bien ! » Se défouler ainsi lui arrivait très rarement, si ce n'est jamais. Et c'était visiblement un excellent moyen pour évacuer tout le stress et les angoisses du quotidien. Cesare était magique ! Constatant que sa bière était vide, lorsqu'elle la porta à nouveau à ses lèvres, elle la reposa et s'empara de celle du jeune homme, riant légèrement. « T'as dit que tu me ramènerais entière ! » Oui, elle voulait le taquiner, et même faire ch*er son petit monde. Devait-elle se retenir pour sa part ? Sûrement... Sauf que... Non. Elle n'était pas motivée pour rester sage. Pas ce soir, alors qu'elle se sentait si bien. Manque de bol pour elle, Cesare avait lui aussi terminé sa bière. Tant pis ! Elle se leva, bien décidé à récupérer un nouveau verre. En passant à côté de son pompier préféré, elle déposa un baiser sur sa joue, et fila jusqu'au comptoir. On la remarqua bien vite, et elle n'eut pas à attendre longtemps pour être servie. Revenant avec un nouveau verre, dans lequel elle avait glissé deux pailles (gentille la miss !) elle reposa son petit derrière sur la banquette.
    « Vodka-Redbull ! Hop ! »
    Une maman toute sage, hein ? Quelle blague !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   Ven 7 Mai - 16:22

L'abandonner pour une brunette ? Cette blague ! A moins que cette brune soit elle même, il n'y avait vraiment aucune raison qu'il la lâche pour une autre, ça c'était certain... La preuve lorsqu'il se dirigea vers leur table pour se poser un moment, d'ailleurs il fut super étonné que la place soit toujours libre, il vérifiait qu'elle le suivait ou au moins qu'elle ne se faisait pas embêtait, mais il fut heureux de voir qu'elle était à ses côtés et il ne put que sourire en la voyant se rafraichir et relever ses cheveux de la sorte. Sérieusement, il était capable de la regarder agir pendant des heures si il voulait, juste parce qu'il la sentait bien dans sa peau, et détendu ce soir là et que c'était super plaisant, et il fallait bien avouer que ce dire que c'était grâce à lui aidé à ce que se soit encore plus appréciable... Et si jamais il n'avait pas déjà remarqué de par son visage qu'elle était super bien ici, sa remarque le lui fit clairement comprendre alors qu'il fit une moue laissant comprendre un truc du style "ouais je sais, je fais toujours cet effet là !" avant de lâcher un petit rire en reposant sa bière vide sur la table, pour se la faire piqué avant même qu'il ne l'ai lâché. Il fronça alors les sourcils en relevant le regard sur la jolie blonde, mais retrouva bien vite le sourire en levant les yeux aux ciels lorsqu'elle lui expliqua son geste... « Entière oui, et en bonne santé sinon je crois que ton fils va m'en vouloir toute sa vie ! » Et se fut donc sur ses paroles qu'il avait reçu son bisou avant de la voir filer vers le bar pour passer commande certainement, il la laissa faire tout en la suivant du regard, comme s'il cherchait à s'assurer que tout aller bien pour elle, et sûrement aussi par jalousie même s'il ne le ferait certainement jamais savoir...

Il pourrait biensûr la draguer réellement, comme il el faisait avec toute les filles qu'il pouvait rencontrer, mais elle n'était pas comme toute les autres, et il tenait bien trop à elle pour risquer de la perdre, même si cela ne l'empêchait pas de le penser très fortement lorsqu'il passait du temps avec elle. Et une preuve de plus se fit remarquer lorsque Sav', attendant au bar, elle se fit accoster par un ou deux jeunes hommes qui semblaient très intéressé, il aurait dû la laisser tranquille, après tout il n'avait rien à dire, mais pourtant il n'avait put faire autrement que de se lever et la rejoindre, déposant alors sa main dans le creux de ses reins en se collant un peu beaucoup à elle.. « Tout va comme tu veux ma belle ? » Il avait bien été tenté de l'appeler par un petit surnom qui aurait put vouloir dire qu'elle était sa petite amie, sauf qu'il s'était retenue se contentant de lancer un regard assez noir aux mecs qui cherchaient à la draguer, comme pour dire que personne d'autre que lui n'avait le droit de l'approcher, ou en tous cas, pas ce soir... Là s'était juste elle et lui, il avait le droit à sa soirée rien qu'entre eux, alors il était hors de question qu'un gadjo vienne les déranger... Une fois que la miss fut servie, il remarqua que leur table était désormais prise du coup ils durent rester au comptoir, ce qui n'était pas dérangeant d'ailleurs, au moins ils étaient super bien placé pour voir ce qu'il se passait un peu partout autour d'eux, et puis Sav' avait tout de même un endroit ou boire son verre tranquillement vu qu'il était là pour éviter qui que ce soit de la bousculer...

Vu qu'il était au barre, il se commanda une autre bière alors que le barman ne put s'empêcher de lui demander comment ça se faisait qu'il tourner à un alcool si doux ce soir ce qui fit biensûr rire le pompier... « Parce que ce soir je suis accompagné, et cette jolie demoiselle à un fils très convaincant quant à la sécurité de sa mère ! » Il avait dit ça avec un grand sourire qui laissant bien comprendre qu'il adorait ce gosse alors que son regard s'était posé sur Sav pour voir sa réaction. Et si ses yeux noir d'un peu plus tôt n'avait pas fait partir les gars, le fait d'apprendre qu'elle est une jeune maman avait finit de faire le boulot, ces mecs alors ! Au moins il était fier de voir qu'elle était de nouveau que pour lui, sauf que le barman venait un peu de le faire passer pour un soulard il fallait bien l'avouer, encore heureux qu'elle connaissait ce côté très fêtard en lui, sinon il aurait eut l'air malin ! Mais ne voulant pas qu'elle apprenne d'autre truc qui pourrait être un peu moins glorieuse, il ne savait pas quoi, mais après tout on ne sait jamais hein, il lui attrapa la main pour retourner sur la piste de danse... « En piste mademoiselle ! On est pas là pour boire ce soir... » Il laissa un petit sourire en coin se faire voir pour montrer qu'il était repassé en mode chieur pour l'entrainer au centre des "danseurs" sans lui laisser vraiment le choix, mais elle n'allait pas s'en plaindre n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce soir... On danse sur le comptoir ! [Cesare]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maestro mène la Danse
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CITTA ETERNA ::  :: 
❝CITTA© || Version 1
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit