AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons en priorité des hommes
Le forum est optimisé pour mozilla firefox et google chrome
MISE EN PLACE DU NOUVEAU DESIGN, MERCI DE VOTRE PATIENCE. design signé wokoi

Partagez | 
 

 J'suis venu voir des bébés... Et le papa évidemment ! (a) [Nate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: J'suis venu voir des bébés... Et le papa évidemment ! (a) [Nate]   Dim 11 Avr - 15:36

    « Maman, on est bientôt arrivé ? Maman...? Mamaaaaan ?
    - Mattéo, calme toi ! Je t'emmène pas à Disneyland là !
    - Mais maman... Ils ont des jouets ?
    - Ce sont des bébés chéri...
    - Ca veut dire qu'ils en ont ? »

    Savannah soupira doucement. Soit ça n'était pas son jour et son habituelle patience était partie en vacances sans prévenir, soit son fils était plus enquiquinant que d'ordinaire. Lui qui était un véritable petit ange, se montrait assez stressant avec sa montagne de questions. Elle avait eu le malheur de lui dire qu'ils allaient rendre visite à des amis et leurs enfants, et à présent Mattéo l'interrogeait sans cesse pour en savoir plus. Elle lui répondait, calmement, pensant qu'il s'agirait de la dernière question, jusqu'à ce qu'une autre franchisse le seuil de ses lèvres. Trimbalant le gosse dans les transports en commun, elle lui tenait la main, et émettait de légère pression quand elle voulait qu'il se stoppe. Les autres usagers lui adressaient quelques sourires amusés et Mattéo quand à lui, suivait le mouvement et tentait d'obéir. En y réfléchissant à deux fois, elle ne pu s'empêcher de penser qu'elle aurait dû le confier à Nona, sa voisine... Certes Noah n'aurait peut-être pas été emballé à l'idée d'être dérangé en pleine dissertation par un môme de 5 ans ; Kenzo, s'il avait été de repos, n'aurait lui non plus, peut-être pas apprécié désirant se reposer et être tranquille. Mais ça aurait sans doute été préférable, non ? De toute façon, c'était trop tard, ils venaient de terminer le trajet par un peu de marche à pieds, et arrivait devant la résidence. Dans l'ascenseur, Mattéo s'amusa devant l'énorme miroir, grimaçant comme jamais, et ce jusqu'au 4ème étage.

    Une fois devant la porte, il insista pour appuyer lui même sur la sonnerie, et fila se cacher derrière sa mère par la suite. Il ne connaissait pas vraiment les dits amis, et se la jouait timide. Quand on lui ouvrit finalement la porte, un sourire illumina le visage de Savannah.

    « Salut l'heureux papa ! » Nathanael se tenait devant la porte, lui aussi souriant. Elle prit le temps de le détailler, remarquant au passage ses traits assez fatigués, digne de tous les nouveaux pères de famille. D'après Savannah, la paternité changeait un homme... Ou le pouvait tout du moins, quand ce dernier ne se barrait pas avant l'accouchement. Ca leur donnait un petit quelque chose de... Indescriptible, mais incroyablement craquant. (Attention, la petite femme n'est peut-être pas très loin ! Pas de soucis Karynette ! (a))
    « Toi, tu ne dors pas beaucoup... Où sont les petits anges responsables de tes cernes ? »
    Voilà que Savannah était aussi pressée que son fils, une fois face à la porte. Cette après-midi, Nate lui avait dit qu'il était seul avec ses deux petits, qu'il les gardait et jouait au papa poule, le temps que Karyn fasse ce qu'elle avait à faire, et qui ne regardait absolument pas la petite Sav'. Elle s'était proposé pour lui venir « en aide », sans pour autant le juger incapable de s'en sortir seul. C'était là un prétexte pour venir admirer ses petites merveilles. Elle fondait littéralement devant un bébé, alors deux ! Inutile de précisé l'état de la miss !

    En bonne maman qu'elle était, elle se dégagea afin de laisser Mattéo saluer son ami. Son fils était bien élevé, il devait dire bonjour, non mais oh ! C'est timidement qu'il le fit, s'avançant avec hésitation. Puis ils entrèrent, Savannah demandant à son fils de se tenir à carreaux, de rester sage, et surtout de ne pas faire de bruit. Imaginez le gosse s'exclamer devant on ne sait trop quoi, alors que les deux petits bouts dormaient profondément... Ca va pas la tête ?! Il était prévenu, et Savannah veillait à ce qu'il obéisse.

    « Ca va ? Tu t'en sors, super papa ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'suis venu voir des bébés... Et le papa évidemment ! (a) [Nate]   Mar 13 Avr - 13:06

    Avoir une famille et des amis était toujours important. Nate et Karyn pouvaient faire garder leurs enfants sans problèmes grâce aux parents de Nate ou à leurs amis qui se battaient presque pour avoir le privilège de changer les couches de petits tandis que les deux amoureux sortaient tout les deux. Entre Sybille, Janaly et Elias, Sara et Cath ils avaient l'embarras du choix. Ils évitaient juste de confier des responsabilités à Julian vu ce qu'il traversait. Sauf que voilà, Nate avait reprit le travail depuis peu, son congé de paternité ne durant que quelques jours et il éprouvait le besoin de passer plus de temps avec ses fils. Karyn, elle avait besoin de sortir davantage, de respirer un peu. La pauvre ne travaillait pas pour s'occuper des enfants et elle avait besoin d'un peu de temps pour elle. La fin de ses études ayant coïncidé avec la fin de la grossesse elle profitait du moment pour s'occuper de ses enfants avant de chercher un job. Nate lui avait donc proposé de garder les enfants l'après-midi même pour permettre à Karyn de sortir un peu faire du shopping ou voir des amis. La jeune femme avait beau aimer sa nouvelle famille elle avait besoin d'une vie en dehors d'eux et c'était tout à fait compréhensible. Et puis, il ne la voyait pas en mère au foyer, la jeune femme avait besoin de s'épanouir également sur le plan professionnel et lorsque les enfants seraient en âge d'être gardés régulièrement par une nounou, elle chercherait un travail comme journaliste. Il était seul avec les bébés cette après-midi là et en avait profité pour appeler Savannah à la rescousse (mais chuut faut pas le dire à la maman). Après tout, la jeune femme était la mieux placée pour lui filer un coup de main. Enfin, il se servait de ce prétexte pour l'inviter passer l'après-midi avec lui, il ne l'avait pas vu depuis un moment et il s'inquiétait pour elle. Il ne savait pas trop comment ça se passait entre elle et Samuel et il avait besoin de la retrouver. Maintenant que sa vie était à peu près revenue à la normale, que les choses étaient à rentrées dans l'ordre pour Karyn et lui, il se rendait compte à quel point il avait été négligent, peu présent pour ses amis. Il s'en voulait d'avoir été si égoïste et il comptait bien se rattraper. Ses ennuis avaient occultés tout ceux des autres et il voulait essayer de soutenir ceux qu'il avait plus ou moins laissé tomber. La sonnette annonça que la jeune femme était arrivée et il eu la bonne surprise de constaté qu'elle avait emmené son fils avec elle.

    « Bonjour mademoiselle. Je suis content de te voir, et tu as amené ton fiston en plus. Qu'est-ce que tu as a grandit, la dernière fois que je t'ai vu tu devais pas être bien plus gros que les deux crevettes qui gigotent dans leur berceau. »

    Il les fit entrer et les conduisit au salon. La dernière fois qu'il avait vu Mattéo, c'était juste après l'accouchement de Savannah, lorsqu'il avait apprit que Samuel, son ami d'enfance, avait abandonné la jeune femme. Il avait revu Savannah entre-temps, mais pas Mattéo. Le jeune interne était épuisé, s'occuper de deux enfants tout en maintenant une vie professionnel dont le rythme n'était pas vraiment adapté à la vie de famille était éreintant. Heureusement que Karyn était là sinon il n'aurait pas pu faire face.

    « Individuellement ils sont calmes et peu exigeants mais ils ne sont absolument pas synchros, quand l'un se rendors, l'autre se réveil, ce qui fait qu'on a jamais vraiment de repos. Vous avez de la chance, ils doivent être réveillés tout les deux. Ne sois pas étonnée si tu les vois dans le même berceau, ils ont un effet apaisant l'un sur l'autre. »
    Il les emmena vers le berceau pour faire les présentations officielles. Il se pencha au dessus du berceau en tendant le bras vers Sacha puis vers Alessio.
    « Alors celui-là c'est Sacha, c'est le premier né des deux, il a eu un soucis respiratoire à la naissance et on a eu très peur mais tout va bien maintenant. Il est très bavard, comme sa mère, enfin quand je dis bavard, c'est qu'il fait beaucoup de « ahreuuuuu ». Le second, c'est Alessio, lui il est du genre à crapahuter un peu partout à quatre pattes donc il faut le surveiller. Tout les deux adorent mettre des trucs dans leur bouche pour goûter, il paraît que c'est normal mais faut pas laisser traîner des objets trop petits sinon ils risquent de les avaler. Ah aussi, ils bavent beaucoup après manger, ils m'ont salopé pas mal de chemises. » Il se pencha davantage et prit Alessio dans ses bras. « Ho la, vous ne sentez pas la rose mes fils. Je crois qu'un bon bain ne nous ferait pas de mal à tout les deux, tu viens m'aider Sav' ? »

    Finalement, la jeune femme allait peut être vraiment pouvoir lui filer un coup de main...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'suis venu voir des bébés... Et le papa évidemment ! (a) [Nate]   Ven 23 Avr - 14:45

    Ca faisait vraiment plaisir de voir Nathanael, et ce même avec des cernes et les traits fatigués ! Bon il fallait bien avouer qu'elle était aussi ici pour deux bébés, qu'elle était sûre de trouver magnifique ! Hey ! Regardez les parents ! Ils sont forcément beaux les bambins ! Le simple mot « bébé » suffisait à faire remonter à la surface de sa mémoire un bon nombre de souvenirs, quand à sa propre grossesse, puis la délicieuse période passée à pouponner de manière intensive. Un vrai boulot en soit ! Sans doute le plus beau d'ailleurs ! A la réflexion de Nathanael à la vue de son fils, Savannah esquissa un sourire. C'est vrai que la dernière fois qu'il l'avait vu remontait à longtemps... Elle en eu un pincement au coeur, ne pouvant s'empêcher de penser que son ami avait été présent pour elle, qu'il avait vu Mattéo en couche culotte, alors que le père, lui, n'y avait pas assisté. D'ailleurs le petit garçon venait de tirer doucement sur la veste de sa mère, s'emparant de sa manche. Il semblait bien surpris. D'une voix basse, alors que Nate les faisait entrer chez lui, il questionna sa mère :
    « Des crevettes ?! Mais... C'est dégoûtant ! » Savannah se retint de rire, et déposa son index devant ses lèvres pour demander le silence à son fils. Ce qu'il pouvait être naïf, prenant tout ce qu'on pouvait lui dire au mot, sans y voir la moindre comparaison ou expression.

    Pour sa part, elle était pressée de voir ces deux petits anges, si bien que cela pouvait se lire sur son visage. L'entendre parler de ses fils était attendrissant. Il était fier, ça se voyait et se sentait. Savannah en était touchée, car elle comprenait parfaitement de quoi il en retournait, l'ayant elle aussi vécu, et qui plus est adolescente et seule. De quoi décupler ce sentiment et cet amour ! Etonnée de les voir dans le même berceau ? Non, même pas ! Elle avait déjà entendu parler de l'effet que pouvait avoir un bébé sur son jumeau, les deux enfants s'apaisant l'un, l'autre. D'ailleurs, n'était-ce pas ainsi que l'on insufflait du courage à un petit prématuré dont l'état de santé était fragile ? En allongeant près de lui son frère ou sa soeur ? Comme quoi les bébés étaient magiques ! ^^ Arrivée devant le berceau, la réaction de Savannah ne se fit pas attendre.

    « Ooooh... Ils sont trop mignons ! » -lança-t-elle d'une voix douce, comme si elle craignait de les déranger en parlant normalement. Mattéo, toujours intimidé et donc collé à elle, jeta un coup d'oeil et ajouta : « Bah... Y'a pas de crevettes ! » Il racontait n'importe quoi l'ami de sa mère ! Pfff !

    Nathanael fit alors les présentations, distinguant alors ses deux bouts de chou. Alessio et Sacha. Deux beaux bébés ! Et d'après le père, c'étaient de vrais petits durs, bien que tout petits. Le premier avait eu quelques soucis... Savannah l'écoutait attentivement, grimaçant légèrement à l'idée qu'un si petit être, innocent et fragile, ai pu avoir du mal à gonfler ses poumons d'air. Bichette, le pauvre... Enfin à présent tout allait bien, et il était en aussi bonne santé que son frangin ! Nate était lancé, il lui donnait tout un tas de détails, qui reconnaissons-le, étaient communs à tous les bébés.

    « Ah bon ? Ca bave ces petites choses là ? -répliqua-t-elle, d'un ton moqueur. - C'est sympa d'informer mon fils... Moi je suis déjà au courant ! » Parti comme ça, Mattéo allait supplier sa mère pour ne jamais avoir de petit frère ou de petite soeur. Ca touche à tout, faut pas faire de bruit, c'est pas très propre... Oh ! A nouveau il attira l'attention de sa mère :
    « J'ai été comme ça, moi ?
    - Oui. Aussi petit qu'eux...
    - Non, impossible ! »

    Savannah esquissa un sourire, passant une main dans le cheveux de son fils, puis releva la tête vers Nate, qui venait de prendre Alessio dans ses bras. Besoin d'aide ? Mais bien sûre qu'elle allait lui donner un coup de main ! Que ne ferait-elle pas pour ces petites merveilles et leur adorable papa ? Elle accepta avec grand plaisir, et se pencha au-dessus de Sacha.
    « Bonjour mon bonhomme ! » Un peu plus et elle partait dans les « gouzi-gouzi » à gogo ! Doucement, elle prit le petit dans ses bras, avec soin et précaution. Elle avait peur de le casser, comme s'il avait été en verre. Elle plaça sa main derrière sa tête, retrouvant ses réflexes de maman. C'était comme le vélo ? Ca ne se perdait pas ? Trop cool !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'suis venu voir des bébés... Et le papa évidemment ! (a) [Nate]   Sam 1 Mai - 1:09

    Le rôle qu'avait joué Savannah pour Nate avait été indispensable. Le jeune homme était mort de trouille à l'idée de devenir père, il avait eu peur de ne pas savoir si prendre, de ne pas savoir gérer, mais également de perdre sa liberté d'homme en pouponnant du soir au matin. La blondinette avait tout fait pour le rassurer, et il était à bonne école. Si elle avait réussi à élever un enfant toute seule lorsqu'elle n'était encore qu'une adolescente, pourquoi lui adulte soutenu par une compagne formidable et par une amie de bons conseils n'y arriverait-il pas ? Et puis, il n'était pas le seul à avoir été inquiet, Karyn elle aussi appréhendait beaucoup de devenir maman, alors les conseils de Savannah étaient les bienvenus. Nate et Karyn étaient novice en la matière, Savannah était la seule sur qui ils pouvaient compter, mis le frère de Nate, Mattéo et Ester, la belle soeur. Peu de leurs amis pouvaient réellement comprendre et leur donner de vrais conseils sans faire de la psychologie à deux balles, après otut, lorsqu'on avait pas d'enfant soi-même il semblait difficile de donner des conseils valables. Ester et Mattéo avaient eu une fille, tout bébé ça ne fait pas trop de différence mais lorsque Sacha et Alessio auront l'âge du fils de Savannah, Nate et Karyn auraient besoin de quelques conseils. Et puis il faut bien le dire, lorsque Karyn et lui étaient en froid, qu'il était livré à lui-même pour appréhender son futur rôle de père, il était heureux d'avoir à sa portée une jeune maman qui pouvait le conseiller et surtout le rassurer.

    La façon dont la jeune femme avait élevé son fils était admirable, non seulement elle s'était occupée de subvenir à tous ces besoins, de lui accorder du temps à passer ensemble, mais en plus elle lui donnait une éducation qui lui permettrait plus tard de bien s'intégrer à la société. Il n'y avait aucun doute, Savannah était une très bonne mère. Mattéo avait beaucoup de chance de l'avoir. Elle était seule et très jeune, beaucoup aurait abandonné, ou confier la garde de leur enfant à ses parents. Elle avait encaissé le départ de Samuel avec classe, avec dignité et elle était restée forte pour son fils, pour le protéger. Elle avait toujours fait très attention à lui, elle l'avait toujours fait passer en premier, ce qui faisait que ce petit garçon était rayonnant et bien dans sa peau. Il était drôle avec son obsession pour les crevettes, c'est vrai qu'à cet âge là, le second degré n'était pas encore intégré au kit de survie en société.
    Le jeune homme présenta fièrement ses deux progénitures à Savannah et profita de l'occasion pour lui demander un peu d'aide. Il allait falloir faire prendre un petit bain aux jumeaux et si on pouvait faire les deux en même temps dans la baignoire plutôt que l'un après l'autre quant il était seul, ça lui ferait gagner du temps. Après tout, elle était là pour l'aider, non ? Tenant Alessio dans ses bras, le jeune homme laissa Sacha aux soins délicats de Savannah qui semblait être retournée quelques années en arrière. Il posa un baiser sur le petit crâne de son fils et se tourna vers Mattéo.

    « Si tu veux il y a du coca ou du lait dans le frigo et Karyn a préparé un succulent gâteau au chocolat hier, il doit en rester une bonne moitié si Sybille n'a pas tout dévoré. Tu peux te servir mon grand, ta maman et moi on va faire prendre un bain aux jumeaux, on sera juste à côté. »

    Puis il se tourna vers Savannah, après tout elle avait tout à fait le droit de refuser, nettoyer un bébé n'était pas ce qu'il y avait de plus agréable à faire, le bain en lui même était ce qu'il y avait de mieux, mais alors l'avant quant on découvre ce qu'il y a dans la... oui enfin, pourvu qu'elle n'ai pas mangé trop récemment ou que depuis Mattéo son estomac soit à toute épreuve. Il se tourna vers la jeune femme pour lui parler sérieusement mais il ne pu s'empêcher de sourire à la fin de sa phrase, son naturel espiègle revenait sans cesse au galop avec les gens avec lesquels il se sentait bien.

    « Sav'... il n'y a aucun problème si tu n'as pas envie de le faire. Je ne voudrais pas abuser, c'est déjà très gentil à toi d'être venu m'aider mais je suis sûr que si tu avais su tu aurais refusé mon invitation. Je suis démoniaque et terriblement cruel. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'suis venu voir des bébés... Et le papa évidemment ! (a) [Nate]   Dim 23 Mai - 15:17

    Il est rarement facile de se dire qu'on fait les choses correctement, de la meilleure manière qui soit... Surtout lorsqu'il s'agit d'élever un enfant. S'il existait une méthode magique et miraculeuse, insufflant aux parents une assurance infaillible, Savannah n'en savait rien et n'en avait pas bénéficié. Jamais elle n'avait été certaine qu'elle adoptait le parfait comportement dans l'éducation de son fils. Elle avait toujours suivi son instinct et donner tout son amour, sans être persuadée que cela suffirait. Mère poule, très protectrice, elle s'était souvent demandée si elle ne l'avait pas un peu trop couvée. Assister, sûrement pas, puisqu'elle avait mis un point d'honneur à le responsabiliser très rapidement afin qu'il puisse se débrouiller sans elle en cas de besoin, ou même de soucis sait-on jamais. Cependant, cette jeune maman avait tellement craint de voir sa progéniture souffrir, qu'elle avait parfois eu l'impression d'en faire trop, sans pouvoir néanmoins s'en empêcher. Le rôle de parent était certes délicat et difficile, mais ce job était le plus merveilleux au monde. Connaissant déjà cette part de bonheur, elle ne pouvait que se demander ce qu'il en était lorsqu'il était partagé. La belle Leoni avait été contrainte de faire les choses différemment, allant à l'encontre de ce que représentait traditionnellement un foyer, une famille. Pas de papa en vu... Plus depuis l'annonce de cette grossesse, cinq années auparavant. Le choc avait été difficile à encaisser, mais elle n'en sortait que plus fière. Ce petit bonhomme, c'était elle qui l'avait porté, qui avait suivi sa croissance et son développement, qui l'avait mis au monde, et qui l'avait élevé. Elle, et personne d'autre.

    Et ce gamin pouvait être actuellement comparé à un véritable estomac sur pattes, lorsque son regard scintilla à l'annonce d'un verre de lait et d'une part de gâteau. Comment ne pas faire craquer un enfant avec une telle proposition. D'autant plus qu'on lui donnait la permission de se servir, comme un grand, et donc sans vraiment regarder ce qu'il allait prendre. Le demi gâteau qui restait pouvait alors former deux uniques parts, et personne ne le stopperait dans son élan. Après avoir hoché la tête, acquiesçant silencieusement, il allait se diriger vers la cuisine quand Savannah le stoppa dans son élan :

    « Hop ! Mattéo... Qu'est-ce qu'on dit ?
    - Merci ! »
    La petite tornade blonde allait filé à toute allure, mais Savannah n'en avait pas fini.
    « Hop ! Pas d'excès, ok ?
    - Oui, m'man !
    - Viens par là !
    - Avec précaution, elle se baissa, tout en veillant à maintenir tout contre le petit Sacha contre elle. - Je veux un bisou ! » Elle tendit la joue, parvenant à décrocher un sourire de son fils, alors que ce dernier venait déposer sa petite bouche tout contre sa peau. Puis il fila, et Savannah se redressa, reprenant son discours de jeune femme complètement gaga des nourrissons. Et voilà que Nate lui rappelait qu'elle n'était pas obligé de le faire, qu'il comprendrait parfaitement qu'elle lui laisse cette tâche.
    « Oh ! Je te vois venir ! Tu protèges bien tes fils, toi ! Avoues que tu ne veux pas que je vois leur petites fesses roses ! -lança-t-elle, en plaisantant, se montrant aussi taquine que lui. - Ca ne me pose aucun problème, c'est même un vrai plaisir de t'aider à prendre soin de ces petites merveilles ! » termina-t-elle, plus sérieusement. Ils étaient adorables, et puis lui venir en aide allait lui faire gagner un peu de temps. A deux, ça va toujours plus vite, non ? Elle posa son regard clair sur le petit, et s'adressa à lui en faisant comme s'ils n'étaient plus que tous les deux et que Nate s'était effacé.
    « Cruel ? Ton papa ? Comique, ouais ! Comme si c'était une corvée de m'occuper de toi... Tu pourras lui offrir une couche bien sale de ma part ! » Ca, c'était tout Savannah ! C'était elle le démon dans l'histoire. Elle sympathisait avec les petits anges pour en faire baver à son ami. Maline la petite... Maline à souhait ! Elle finit par suivre Nate dans la salle de bain, en poursuivant sa conversation avec Sacha, et entreprit d'aider le jeune papa pour laver ses deux adorables bébés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'suis venu voir des bébés... Et le papa évidemment ! (a) [Nate]   Jeu 3 Juin - 19:56

    Mattéo se montra très intéressé par l'offre de Nate et le petit bonhomme, après avoir donné un bisou à sa mère et s'être fait avertir au sujet des excès de gâteau au chocolat, se dirigea gaiment vers la cuisine. A peine Nate eut-il précisé à son amie qu'elle n'était pas du tout dans l'obligation de l'aider qu'elle le mit gentiment en boîte grâce à une réplique bien trouvée. Le jeune homme sourit, Savannah avait toujours été quelqu'un de très intelligent, elle avait un esprit vif et était capable de clouer le bec à n'importe qui grâce à une réplique drôle qui lui venait sur l'instant sans avoir à réfléchir. A l'annonce de sa grossesse, beaucoup l'avaient vu comme la pauvre fille naïve et un peu cruche pour s'être faite mise enceinte si jeune. Mais ceux qui la connaissaient vraiment savaient déjà qu'elle allait être une mère formidable, une femme capable de s'adapter à toutes les circonstances, de prendre ses responsabilités et d'élever ce bébé. Ce qu'ils ne savaient pas par contre, c'était qu'elle devrait élever cet enfant toute seul, que Sam les abandonnerait elle et son enfant et quand cela arriva, personne ne su vraiment comment elle allait s'en sortir, elle qui était désormais seule et désespérée. Elle avait bluffé tout son entourage en faisant preuve d'un courage et d'un sens du sacrifice incroyable, en élevant son fils toute seule et avec brio.

    « Attend voir qu'ils grandissent un peu, dans quelques années ils seront ravis de montrer leurs petites fesses à de jolies femmes.»

    Il se sentait bien avec Savannah, il n'avait pas peur de la charrier ou de sous-entendre des choses à peu crus et ça faisait du bien de ne pas avoir à faire attention à ce qu'on dit en permanence. Il avait la chance d'être entouré par des femmes qui ne s'offusquaient pas de ses petites blagues graveleuses. C'était un homme après tout. La jeune femme continua tranquillement de charrier son ami en retournant Sacha contre lui. Oh non, pas encore une ! C'était une habitude pour les femmes de son entourage de lui en faire baver, d'abord Karyn, puis ses cousines, Sybille et maintenant Savannah. On aurait dit qu'un complot se tramait contre lui, comme si toutes les femmes de son entourage avaient fait un pacte secret pour l'enquiquiner le plus possible. Et quel était son tort dans l'histoire ? Pourquoi méritait-il qu'on lui inflige un tel supplice ? Il n'en savait rien, peut être était-ce parce qu'il était tout simplement un homme et que les femmes adorent rendre impossible la vie des hommes. Il ne voyait qu'une seule explication à cette solidarité féminine contre le sexe fort, elles étaient jalouses de tout ce que les hommes avaient et qu'elles n'avaient pas : un pénis, une musculature et une capacité de résistance à l'alcool. Ou peut être étaient-elles jalouse de ce qu'elles avaient et que les hommes n'avaient pas : les menstruations, la grossesse, l'accouchement, le maquillage, les chaussures qui font mal aux pieds...
    Nate la suivit dans la salle de bain, portant toujours Alessio dans ses bras et répondit à la petite pique de son amie.

    « Oh non tu vas pas t'y mettre toi aussi, t'as pas quelqu'un d'autre à enquiquiner plutôt, je sais pas moi, Sam par exemple ! »

    Le jeune homme se mordit la langue à peine avoir prononcé ces mots « Mais quel crétin ! » songea t-il. Il voulait passer un bon moment avec son amie et au lieu de ça il mettait carrément les pieds dans le plat en plaisantant sur un sujet sensible. A sa décharge il connaissait Sam depuis son enfance et il avait connu Savannah par son intermédiaire. A l'époque, ils passaient beaucoup de temps ensemble seulement tous les trois ou avec la petite-amie de Nate du moment puisqu'à l'époque il ne connaissait pas encore Karyn. Après le départ de Sam, Nate avait soutenu Savannah mais en réalité il les avait plus souvent vus en couple que séparés. C'était une habitude du passé qui était remontée à la surface, il se sentait aussi bien avec elle qu'à l'époque ou Savannah, Sam et lui sortaient souvent ensemble et fatalement il en était venu à retourner quelques années en arrière. Il se rattrapa tant bien que mal mais le mal était déjà fait, comme s'il avait enfoncé une lame dans le coeur de son amie. Lorsqu'on la retire, le couteau n'y est plus mais la plaie continu de faire souffrir.

    « Non... excuses-moi, c'est pas ce que je voulais dire. Je suis désolé Sav' j'ai eu l'espace d'un instant l'impression d'être retourné six ans en arrière. Je ne voulais pas te blesser. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: J'suis venu voir des bébés... Et le papa évidemment ! (a) [Nate]   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'suis venu voir des bébés... Et le papa évidemment ! (a) [Nate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Je suis venu, j'ai bu, j'me souviens plus...
» Tant qu'il y a un bonbon , y'a de la vie! [Libre]
» Comment trouver les constellations ?
» La game que je suis aller voir samedi :)
» Je suis venu te dire que je m'en vais [Pv: Benoit]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CITTA ETERNA ::  :: 
❝CITTA© || Version 1
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit