AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons en priorité des hommes
Le forum est optimisé pour mozilla firefox et google chrome
MISE EN PLACE DU NOUVEAU DESIGN, MERCI DE VOTRE PATIENCE. design signé wokoi

Partagez | 
 

 Une simple mélodie || KENZO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Une simple mélodie || KENZO    Jeu 26 Aoû - 18:15

Une douce mélodie se faisait entendre, provenant du rez-de-chaussée de la grande demeure des Spinelli. Des oreilles ne l'avaient pas loupé, et en étaient même intriguées à présent. L'interrogation se lisait sur ce visage poupin, aux traits fins et courbes arrondies, encadré par une cascade de boucles blondes. Abandonnant ses actuelles activités le blondinette sortit de sa chambre et descendit à pas feutrés les escaliers. Elle ne voulait pas se faire remarquer, et que cette musique cesse. Elle reconnaissait un piano, celui du living-room, qu'elle voyait déjà face aux grandes baies vitrées, ouvertes sur une véranda par cette chaude journée d'été, sans même avoir mis un pied dans la dite pièce. S'approchant, lentement, dans le plus grand silence qui soit, elle se pencha contre l'encadrement de la porte, et pu alors voir l'homme jouer. Ses doigts semblaient danser sur les touches, tandis que les rayons du soleil caressaient l'instrument, donnant comme un éclat à la scène.
« Je t'ai vu... -lança une voix rassurante. Approche... » Sans prendre la peine de répliquer, la jolie blonde s'exécuta. Elle avança jusqu'au piano, et prit place à côté du musicien, qui venait de se décaler, sans pour autant cesser de jouer.
« C'est magnifique grand-père... » -lança alors la petite. Giovanni Spinelli était devant son piano, et il jouait une balade, pour le plus grand plaisir de sa petite fille, âgée à cette époque de huit ans. Elle le regardait, les yeux emplis d'admiration. Il en était touché, la remerciant d'un petit sourire en coin.
« Dis Papy...
- Oui mon ange ?
- On peut la jouer à la guitare cette mélodie ?
- Bien sûre ! Tout est possible en musique ma chérie...
- Chouette ! »
Le bout de chou se releva précipitamment et partie en courant. Elle venait de disparaître vers le hall d'entrée sous le regard un peu étonné mais amusé de son grand-père. Cette petite était une vraie bouffée d'oxygène. Il aimait la recevoir chez lui durant les vacances, lui offrant à elle et ses aînés, un meilleur environ que le ciel grisâtre de Paris. Finalement, il la vit revenir, chargée de son étuis à guitare. La petite musicienne en herbe qu'elle était, appliquant concrètement et depuis peu tous ses cours de solfège dans la véritable musique, lui demanda alors :
« Tu me l'apprends ? » Le large sourire qui accompagnait sa demande fit craquer le vieil homme. Il ne pu que rire très légèrement et hocher la tête en signe d'approbation. Il se leva, quittant son piano, et l'emmena dans la véranda. Ils prirent place sur le canapé en osier et tranquillement, Giovanni accorda un peu de temps à sa petite princesse.