AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons en priorité des hommes
Le forum est optimisé pour mozilla firefox et google chrome
MISE EN PLACE DU NOUVEAU DESIGN, MERCI DE VOTRE PATIENCE. design signé wokoi

Partagez | 
 

 A genius in Hell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: A genius in Hell.   Lun 27 Sep - 0:33




    LILLIX
    I. Vos papiers
    Nom : Miller
    Prénom(s) : Jayleen Skype
    Surnom : Shadow
    Age : 21 ans
    Lieu de Naissance : New York,
    Profession : Chômeuse.
    Groupe : A choisir ici [x]
    Avatar : Jessica Stam

    II. C'est mon histoire...

    Albert Einstein disait : « la folie c'est de se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent. » Ne jamais se comporter de la même manière est elle aussi une preuve de folie ?


    Les gens me considèrent comme folle, étrange et même parfois monstrueuse.Tout ça parce que j'ai hérité - dont ne sait qui - d'un QI étonnant, faisant de moi une élève terriblement surdouée. Je suis née à New York, d'une mère Russe qui avait fuit l'URSS dans les années 60, et d'un père américain qui l'avait épousé dans les années 70. Avec des origines russes dans le sang j'étais déjà dédié à tomber dans la décadence, tout comme je vis ma mère tomber dans l'alcool. Soyons honnête j'ai normalement une vie plutôt cool, je viens d'une famille aisé, je suis très loin d'être stupide, et j'ai toujours été un enfant mignon, voir même vraiment jolie. Alors pourquoi tout est toujours allé de travers ? Pourquoi je n'ai jamais eu un moment de répits ? Mais je ne suis pas là pour me plaindre, ce n'est pas mon genre.

    En toute objectivité : voici ma vie.


    Des gosses de riches New Yorkais partout, des petits morveux stupide qui apprêtent sagement les tables de multiplication. Et puis Jayleen, une petite fille normale d'après les apparences, habillé par sa mère de toute évidence, une robe à smoke surement hors de prix, des ballerines de marque, un serre tête bleu marine, des cheveux blonds, long, des grands yeux curieux, et un sourire sadique sur les lèvres. Elle tourne la tête dans tous les sens, observant les élèves, la classe, les moindres petits détails qui auraient pu lui échapper pendant ses années d'observation méticuleuse. Elle s'ennuyait c'était évident. Pendant que les autres apprenaient leur table, elle savait déjà résoudre une équation du premier degré, et en griffonnait du second degré sur sa table lorsque l'ennui devenait trop brulant. Soudainement elle regarda sa voisine, une petite fille brune, sage comme une image qui s'apprêtait à saisir son charmant stylo plume. Au moment ou elle voulu écrire la pointe s'écrasa largement sur le papier, une énorme tâche d'encre venant entaché la feuille de la petite terrifié. Elle ouvrit le réservoir de son stylo et cette fois si c'est toute la cartouche qui lui coula sur les mains pendant qu'elle lançait un petit cris horrifié. A coté Jayleen souriait. Elle avait tout juste sept ans.

    A peine un an plus tard la directrice de l'école convoquait ses parents pour la énième fois. Cruauté gratuite, torture de ses petits camarades, insolence envers les profs, Jayleen avait déjà tout fait, et son intelligence sur développée était devenue ingérable pour toute l'école.

    MME LA DIRECTRICE - « Je suis désolée... Mais garder votre fille ne va plus être dans nos cordes. Elle terrifie les élèves, se montre cruelle et violente sans aucune raison. Les professeurs ne savent plus comment l'occuper. Votre fille est remarquablement intelligente... Elle n'est clairement pas faite pour une classe de CE2 »

    Les Miller étaient resté muet. Que dire à ça ? Répondre un oui soumis et suivre les indications ? Oui, du moins en apparence. Mettre leur fille unique dans un établissement spécialisé ? Être la risée du monde New Yorkais ? Hors de question. Jayleen se ferait à l'établissement ou serait sévèrement punie.

    Elle n'avait pas dix ans que sa vie était toute tracé. Condamné à faire horreur au adulte qui ne savait pas quoi faire d'elle, terrifiant les enfants qui l'entouraient, étant une bête de foire parce que génie de calcul, lectrice aguerrie de tout ce qui lui tombaient sous la main. Elle subirait les punitions violentes de sa mère, désormais toujours saoul. Elle serait largement incomprise par son père, qui se tirera d'ailleurs avec une autre femme, laissant la petite surdouée au proie d'une alcoolique forcené et complètement stupide.

    Mais la vie n'est pas aussi terrible qu'on le pense. Après tout la belle blonde ne passa jamais toute sa vie à pleurer sur son triste sort. Beaucoup trop mature pour son âge, débrouillarde et endurcit par cette vie catastrophique, elle a su profiter des bons moment. Elle n'avait que treize ans lorsqu'elle tomba pour la première fois folle amoureuse. Amoureuse de l'un de ses bellâtres qui peuplent les rues à la recherche de nouvelle proie innocente. Quinze ans, lycéen brillant, légèrement bad boy, artiste et même figure de l'époque romantique. De quoi faire tomber la moins fleur bleu des jeunes filles de treize ans... Ne riez pas. Ne soyez pas choqué en lisant ces quelques phrases. Elle n'avait que treize ans lorsqu'elle rencontra celui qu'elle considère comme son premier amour, elle n'avait que treize ans lorsque ce même garçon pris sa virginité. En avance dans tous les domaines sans exception me direz vous. Pourquoi ça serait différent avec l'amour.

    Je ne suis pas une fille joyeuse, pleine de vie et qui semble la croquer à pleine dent. Je ne suis pas expensive, ni extravertie. Non je ne suis qu'ombre, noirceur dans un monde qui se dit lumière. Ma vie je l'ai déjà bruler, je ne suis plus qu'un bâton de dynamite qui attend d'exploser et qui regarde sa mèche se consumer avec des étincelles dans les yeux. Je ne suis pas lumineuse, je me la joue mystérieuse. Mais au final la noirceur n'est qu'une question de point de vue. Si trainé dans les mauvais quartiers, se tuer à petit feu avec une drogue qui nous fait vivre en paix, et s'éloigner du monde en se montrant cruelle avec les autres est une marque de noirceur: pensez ce que vous voulez. La première chose que vous avez à retenir c'est: que je me fiche royalement de ce que vous pensez. Ombre ou Lumière peut m'importe. Ange ou Démon quel intérêt ? Je m'appelle Jayleen Skye Miller et j'ai presque déjà tout vue.

    Ma vie n'est pas fait pour être raconter en toute objectivité. L'aperçu objectif que je viens de vous faire de mon début de vie devait être bien faiblard. Je vous montre maintenant ma vie dans toute ma splendeur.

    Toi tu as fait ma vie. Toi tu me l'as repris.


    Chère Mère, Chère Père.

    C'est étrange de vous écrire à vous deux en même temps. Vous n'avez jamais vraiment montré une cohésion extraordinaire, et j'ai toujours eu l'impression de vivre entre deux étranger. Entre un père Américain qui aurait accepté d'épouser une femme Russe pour la seule raison de lui permettre de rester en Amérique. Mais ce n'est pas avec moi que vous pouvez tenir cette mascarade. Je suis trop intelligente pour vous. Vous avez réagit comme des abrutis. Soyons honnête, vous n'avez jamais été à la hauteur. Est- ce que j'ai vraiment mérité de vous faire horreur ? Parce que encore une fois, Père, je voyais très bien ton regard horrifier lorsque je te parlais de chose que tu ne comprenais à peine, et pourtant un chef d'une célèbre entreprise devrait être un minimum intelligent. Quant à toi Mère, tu n'as jamais chercher à la dissimuler. Tes coups me montrer bien à quel point tu me haïssais. Vous m'avez tous les deux donner la vie. Par je ne sais qu'elle stratagème je suis venue au monde intelligente et belle. Et vous avez détruit sans pitié votre oeuvre. Vous auriez pu être fière de moi, me faire grandir dans l'amour familiale. Faire de moi quelqu'un de bien. Mais vous avez préféré me détruire, et faire de moi ce que je suis aujourd'hui. Chose encore plus étonnante, c'est toi Père qui me détruisit moralement en m'abandonnant. C'est toi mère qui me détruisit physiquement lorsque petite je n'étais pas capable de supporter la violence de tes coups. J'espère que vous avez aussi honte de vous que je peux vous haïr. Soyons clair la dessus, si vous avez un de ses jours un problème: je vous laisserais crever.
    Jayleen.


    Ulrick,

    J'aurais voulu commencer par des vulgarités, te dire que tu étais un connard, un véritable salopard, peut être même le roi des cons au pays des emmerdeurs, mais je sais bien que si je commençais comme ça je pourrais revoir ton sourire charmeur et amusé. Ton sourire qui m'avais littéralement fait craquer. Je ne sais pas si je dois te haïr, te détruire verbalement ou alors tout dire. Dire tout ce que je pense, au risque de te grandir un peu plus et de te faire gonfler les cheveilles. Je crois que j'ai le droit de dire les deux. Ça fait un peu moins de trois ans que tout est finit, et j'espère être passé au dessus de tout ça. Une chose est sur je suis passée au dessus de toi. Je peux dire sans mentir que je t'ai oubliée. Que je ne ressens plus rien pour toi, que si je te revoyais je ne tomberais pas dans le panneau, que tu n'es rien pour moi, et tout ce que tu veux. Mais je n'oublierais pas tout ce que tu m'as fait subir. Tout le bonheur que j'ai ressentit à tes cotés aux quatre coins du monde, toute la peur, l'horreur, la douleur, la destruction que j'ai ressentit lorsque tu m'as abandonné à Singapour. Alors laisse moi tout te dire. Te dire les mots les plus doux, les plus fort, les plus charmeur que je n'ai jamais dit à personne. Laisse moi te détruire, te faire culpabilisé, si tu es capable de ça.
    Je t'aimais. Je ne suis certes pas sociable. Mais je suis exclusive. Et je voulais croire que quelqu'un dans ce monde serait capable de me comprendre, de m'aimer, et de me faire vivre. Tu répondais à tous les critères. Tu étais beaux à te damner. Grand, bruns, magnifique. Ton image me brule encore les sens dans mes souvenirs. La chaleur de ta peau sur la mienne me brule plus encore que tu peux l'imaginer. Intelligent, et mature je ne ressentais pas le décalage qu'il y avait avec les autres. C'était sans doute parce que tu était vraiment plus vieux que moi. Et puis tu étais pétillant, sur de toi. Au près de toi tout était possible. J'avais dix huit ans mais parce que c'était toi je pouvais quitter ma famille, partir à l'autre bout du monde, et rien de pouvais m'arriver. J'avais une confiance aveugle en toi, et tu as tout brisé. Je t'aimais à la folie. Tu m'as brulée vive.
    Maintenant si tu savais à quel point je te hais. Si je te voyais je pense que je te lacèrerais la peau avec mes ongles, que je te briserais les côtes à coup de talon, que je te brulerais vif toi aussi. Alors tu peux être sur que tu n'as pas intérêt à recroiser ma route. Après plusieurs mois de bonheur parfait, de voyage, de vie insouciante et sensationnel, tu m'as abandonné dans une chambre d'Hotel, à l'autre bout de la planète, dans l'une des villes les plus dangereuse du monde. Qu'est ce qui t'es passé par la tête ? Je ne sais plus ce qui ma fait le plus mal. Savoir que tu me quittais sans un mot, et que j'étais désormais seule, ou savoir que j'étais seule à Singapour et qu'à moins d'un miracle je n'en sortirais pas vivante. J'en suis sortie vivante. Enfin si l'on peut dire ça. Souillée par un certain nombre d'homme pour quelque dollar, détruite moralement, marqué à vie physiquement, épuisé, mal. J'aurais voulu avoir la force de me suicidé, de tout finir. De toute façon qui m'attendais en Amérique ? Pas toi. Pas ma famille. Je n'avais personne. Alors à quoi bon ? Mais en dix huit ans j'avais trop lu, trop vécu pour mettre fin à tout ça. Je voulais vivre, je voulais détruire, je voulais grandir. J'avais l'ambition démesuré de m'en sortir. Mais comment veux tu réussir ce pari fou de revivre normalement lorsque traumatisé par ta vie entière, accro à toute sorte de drogue à cause de ton passage chez les prostitués, tu sais tout juste qui tu es ? Tout ça c'est ta faute. Tu as laissé une fille incapable de se défendre. Tu l'as détruite sans aucune compassion. Sache qu'un jour je te le ferais payer.
    Je ne veux clairement plus te revoir, et pourtant j'espère ce moment tous les jours. Tous les jours je t'attend pour pouvoir te montrer tout le mal que tu m'as fait, et te le rendre au centuple.
    Je te hais autant que je t'ai aimé. N'oublie jamais ça.
    Shadow.


    Aristote disait : « Il n'y a point de génie sans un grain de folie. »


    Je suis associable, renfermée, fondamentalement cruelle, froide, rebelle, surdouée, passionnée, sur de moi, droguée, fascinante et folle. Ne cherchez plus à me comprendre, je suis un être de mystère. Laissez moi à ma folie. C'est de là que vient mon génie. Laissez moi à ma folie. C'est la seule chose qui me tient en vie.

    III. On veut des détails !
  • Plat préféré : Croque-Monsieur
  • Couleur Préférée : Rouge
  • Livre Préféré : Stupeur et tremblement - Amélie Nothomb
  • Musique Préférée : Undiscolsed Desires - Muses
  • Boisson Préférée : Volka rhum.
  • Parfum de Glace Préféré : Chocolat
  • Odeur Préférée : L'odeur de l'air frais, quand on va dehors la nuit.
  • Endroit Préféré : New York même si c'est l'un des plus gros bordel du monde, mais un bordel magnifiquement classe ou je peux évolué en toute simplicité.
  • Saison Préférée : L'automne
  • Pays Préféré : L'Égypte
  • Other ? : ...

    IV. Le joueur.
  • Nom ou pseudo : Louloute.
  • Fille ou garçon : Fille.
  • Âge : Bientôt 20 ans ...
  • Comment avez vous connu le forum ? Qu'en pensez vous : Je crois par un partenaire. Il est magnifique !
  • Evaluez votre niveau de RP sur une echelle de 1 à 10, ainsi que votre présence sur le forum : Je dirais 7/10. Et je serais présente 5/7 ou plus Razz
  • Un exemple de post :
    Spoiler:
     
  • Code :
    Spoiler:
     

CITTA ETERNA.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citta-eterna.bbactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Lun 27 Sep - 9:54

Bienvenue miss ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Lun 27 Sep - 10:03

Hello miss, très joli début de fiche, j'aime !

Par contre cet avatar est déjà pris pour le scénario d'un membre (Catherine Metcalfe posté par Samuel Jenkins). C'est certainement aux admins de voir ça mais tu peux peut être prendre contact avec la joueuse de Sam pour vous mettre d'accord en ce qui concerne ce vava.

Sur ce bienvenue et bonne rédaction de fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Lun 27 Sep - 19:20

Merci =D

Oh d'accord. Au pire je change, j'ai du mal voir dans la liste des avatars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Lun 27 Sep - 19:53

Tu as raison, Taylor Momsen ne figure pas dans le bottin des avatars, mes excuses. Je pense que tu peux voir ça avec Sam parce qu'il serait dommage de bloquer un vava à des joueurs motivés pour un poste vacant qui, comme son nom l'indique, n'est pas occupé. Après c'est son choix, il a posté le perso en premier donc si il tient à Taylor Momsen pour son scénario, il faudra que tu en choisisse un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Lun 27 Sep - 20:47

Je vais voir avec lui !
Et je vais mettre le bottin à jour... Oup's !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Lun 27 Sep - 21:19

Oh oui oui je comprend. Je tiens pas vraiment à Taylor M. donc ça me gênerais pas de changer. Il faut juste que je trouve quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Mar 28 Sep - 13:17

Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Mar 28 Sep - 19:22

Merci mister
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Mar 28 Sep - 20:58

    Bienvenuue ayaaaaaa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Mar 28 Sep - 21:16

Si tu ne vois pas d'inconvénient à changer d'avatar alors je crois que ça mettrait tout le monde d'accord. Merci en tous cas d'être souple pour le choix d'avatar, ça simplifie les choses pour tout le monde. J'espère que tu trouvera celui qui convient à ton personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Mer 29 Sep - 20:44

Merci Romy.
Voilà j'ai changer et j'ai finis ma fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Sam 2 Oct - 7:49

Je suis désolée pour le temps que j'ai mis à venir te valider... Avec les cours, ça n'était pas évident ! ^^
Bref, tout est parfait ! Merci de nous avoir arranger en changeant d'avatar. Wink
Je te valide mam'zelle !
Il faudrait juste m'indiquer ton groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Jeu 7 Oct - 18:32

Désoler du retard. J'ai un petit soucis d'ordi et les cours c'est la galère.
Je suis tête en l'air désoler pour le groupe. Sinon je voudrais bien Say' you don't want it si possible :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   Jeu 7 Oct - 22:20

Pas de soucis, je t'ajoute ! Bon jeu, amuse-toi bien, et n'hésite pas à ramener du monde ! ahah ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A genius in Hell.   

Revenir en haut Aller en bas
 

A genius in Hell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CITTA ETERNA ::  :: 
❝CITTA© || Version 1
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit