AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons en priorité des hommes
Le forum est optimisé pour mozilla firefox et google chrome
MISE EN PLACE DU NOUVEAU DESIGN, MERCI DE VOTRE PATIENCE. design signé wokoi

Partagez | 
 

 THALIE ◯ « La virginité c'est comme une mouche sur le dos d'une vache, un coup de queue, et... » admin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

AGE : 24 ans
MESSAGES : 2249
ARRIVÉE LE : 17/03/2008
EMPLOI : Glandeuse professionnelle ! Tout un art ! Même s'il m'arrive de m'occuper d'instruire les autres, même contre leur volonté !
ADRESSE : Trastevere - Demeure Spinelli.
QUOTE :


© vsangelgif.
u.c

AVATAR : Erin Heatherton
POINTS : 65

.
ARE U IN MY CELLPHONE:
STATUT: Libertin(e)
DISPO POUR UN SUJET ?: not yet

MessageSujet: THALIE ◯ « La virginité c'est comme une mouche sur le dos d'une vache, un coup de queue, et... » admin   Dim 27 Fév - 5:55

Spinelli Athalia,Juliana


PALM SPRINGS.
FT. ERIN HEATHERTON


PRÉSENTE-TOI MON GARS. mon nom c'est spinelli et athalia c'est l'intitulé qu'on m'a collé à ma naissance à rome. J'ai 24 ans et je suis célibataire. Vous avez entendu parler de mes parents ? Normal ! Ils sont "un peu" connu quand même. Et quand à moi, je suis héritière à plein temps, ouai genre paris hilton avec plus de seins, quoi, et je fais partie du groupe say' you don't want it
.

T'ES A ROME DEPUIS LONGTEMPS ? un an. enfin avant ça, j'y suis restée 10 ans, avant d'être expatriée vers la france et paris pour être précise. je suis de retour depuis un an et des poussières. ET NIVEAU SEXE OPPOSÉ, COMMENT ÇA SE PASSE ? ça se passe. j'aime les hommes, on va pas se mentir. disons que je suis frivole, j'aime bien me faire plaisir, mais toujours avec classe, hein. on évite l'étalage médiatique. bon j'ai rien contre l'amour, mais disons que c'est comme pour dieu, tant que je l'aurais pas croisé, j'aurais du mal à y croire. ET LA FAMILLE, SISI BIEN OU QUOI ? bien ! mon grand-père est mort d'une balle en plein coeur lors d'une réception mondaine, et mon cousin a longtemps été suspecté du meurtre. depuis il sombre dans l'alcool, et ma soeur ne lui adresse plus la parole. sinon, toi, ça va ? ET TON RAPPORT AVEC LE FRIC ? ma petite entreprise, connait pas la crise.

C'EST MON HISTOIRE.
.
.
Born to be Wild : Aaaaah, les Spinelli ! Dans tout Rome ce nom résonne comme le synonyme du luxe, de l'élégance, et inspire le respect. Il s'agit d'une des plus anciennes familles de Rome, il se murmure même qu'ils seraient apte a faire remonter leur arbre généalogique jusqu'à Romulus et Remus. Comment ça 'ce n'est pas possible' ? Ne vous avisez pas de remettre cette question en doute, vous ne récolteriez qu'un regard dédaigneux. Quoiqu'il en soit, de mémoire d'Homme, les Spinelli ont toujours été là, presque aussi immuablement que la fontaine de Trévi ou le Colisée, à l'image de la bâtisse familiale dans l'un des plus beaux quartiers de Rome. D'une main de fer, Giovanni Spinelli, régissait cette dynastie, imposant sa sévère loi à ses deux fils, Dante & Livio. Rien n'était laissé au hasard, choix d'études, choix d'activités extrascolaires, et même choix de fiancées. Si les deux jeunes hommes avaient pu accepter les ambitions professionnelles que leur père projettait sur eux, ils refusèrent en bloc qu'on leur dicte avec qui ils avaient le droit ou non de batifoler. D'autant que les deux garçons, plutôt favorisés par Dame Nature, ne manquaient pas de conquêtes. Cela contribua a creuser un peu plus le fossé qui les séparait de leur père. A 18 ans, l'ainé, Dante, décida de s'enfuir avec celle qu'il aimait, ou du moins qu'il croyait aimer, Nina, une jeune serveuse sans le sous. Le jeune Livio, alors âgé de 16 ans, se retrouva seul, dans l'immense demeure, a supporter la colère du Patriarche. Pour compenser il travailla deux fois plus, répondant toujours aux attentes de son père, et embrassant, finalement, la carrière qu'il avait prévu pour lui : L'hôtellerie de luxe. Biensûr le jeune homme se verrait hériter du siège au Sénat de son père, mais pour l'instant il devait se contenter de faire fructifier le capital familiale en remplissant les caisses. Cela fonctionna si bien que, rapidement, il devint inévitable d'accroite la chaine hotelière. Londres, Paris, New-York, bientôt le nom de Spinelli devint international, enfin en tous cas, ça en prenait le chemin. Justement, alors qu'il était en repérage pour un prochain site hôtelier à Paris, il tomba nez à nez sur son frère. Celui-ci avait quitté Nina, mais se coltinait une danseuse du Moulin Rouge, la 'femme de sa vie' a l'en croire. Il avait plusieurs fois voulu reprendre contact avec Livio, mais son orgueil l'en avait empêché. Il n'était rien, ici, simple photographe qui vendait ses clichés aux touristes pour quelques francs, alors il se refusait d'avouer son erreur à son père. Après des heures et des heures de discussions, Livio tenta de convraincre Dante de revenir avec lui, à Rome, et d'accepter une place dans son hôtel, mais ce fut peine perdue. Il lui faudrait plus que ça pour remettre les pieds à Rome, et assumer le regard réprobateur que son père poserait sur lui. Quelques années s'écoulèrent tranquillement, Livio rencontrant une femme qui en plus d'être parfaite à ses yeux, répondait a toutes les exigences de son père : Stella. Ils firent un beau mariage, et rapidement la jeune femme tomba enceinte. Alors que tout semblait réussir à Livio, une surprise vint frapper à sa porte : Dante. La danseuse parisienne lui avait fait un enfant, et comprennant rapidement qu'elle n'avait aucune chance de voir un jour la couleur de l'argent Spinelli, elle abandonna l'italien en lui laissant un bébé dans les bras. Il ne pouvait plus se montrer insouciant et buté, il devait accepté le regard de son père, et mettre son fils à l'abri.
When I was a Child, I was a Jedi : La Villa romaine résonna bientôt des cris de deux bébés, Julian le fils de Dante, et Athalia, la fille que venait de mettre au monde Stella. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Les deux frères travaillaient en étroite collaboration, pendant que la jeune maman s'occupait des deux bambins, sans faire des distinctions. Giovanni, le patriarche, avait appris a mettre de l'eau dans son vin, se délectant de l'animation que mettait sa jeune descendance. Pourtant, un problème subsistait toujours : la poursuite de la lignée. Giovanni n'acceptait pas Julian comme un hérité, pour lui, il restait l'enfant d'une inconnue, qui plus est roturière, alors il n'espérait qu'une chose, que Stella lui donne enfin un petit fils, un vrai cette fois... Sans que cela soit de l'ordre du dialogue ouvert et clair, il faisait règner une pression sur les frêles épaules de la jeune maman, l'incitant toujours a tomber enceinte une nouvelle fois. Même si cela était insupportable pour elle, 4 ans après la naissance de Thalie, elle annonça une nouvelle grossesse. Si tout le monde se réjouissait de cette nouvelle, ce n'était pas vraiment le cas pour la petite princesse. Elle trouvait bien la situation telle qu'elle était, pourquoi s'encombrer d'un nouveau venu qui allait lui piquer ses jouets ? Julian n'aidait pas vraiment l'enfant à accepter cette nouvelle, lui répétant sans cesse qu'elle n'allait plus être la petite chérie de son papa et de son papy. Il se trompait sur un point : Giovanni. Quand la nouvelle tomba, elle fit l'effet d'une bombe : Une fille, il s'agissait d'une fille... encore... Stella mit au monde une jolie petite tête blonde, Calypso. Une merveille aux yeux de sa soeur. Deux grands yeux bleus, une peau cristaline, et des boucles blondes encadrant un visage poupon. Une poupée encore plus jolie que celle que papa lui avait offert pour ses 4 ans. Elle avait demandé a ce qu'on place le lit d'enfant dans sa chambre, afin de pouvoir veiller sur elle nuit et jour, et elle s'y employait, protègeant le bébé des disputes qui éclataient de plus en plus souvent dans la villa. Elle ne comprennait pas trop pourquoi, mais ces crises devinrent de plus en plus récurrentes à mesure que passaient les années. C'était toujours la même chose, Papy parlait d'héritage, après papa parlait de Julian, et maman se mettait a pleurer. Dans ces moments-là, les enfants montaient au grenier, et s'inventaient de grandes aventures, s'enfermant dans un monde imaginaire loin de l'agitation qui règnait au salon. Jusqu'au jour où les valises furent préparées. Après une autre dispute, Livio lâcha la phrase fatidique 'Puisque c'est comme ça, on part de chez toi'. Thalie avait 10 ans quand on lui expliqua qu'il fallait dire aurevoir à toutes ses copines, on partait pour Paris. Toute la famille s'installa dans l'hôtel parisien des Spinelli, et la vie reprit son cours.
J'aime plus Paris, on court partout ça m'ennuie : Les trois enfants poursuivirent leur éducation dans les plus grandes écoles de la capitale française, fréquentant la bonne société parisienne, et pourtant... Même si Thalie s'amusait toujours autant avec son cousin et sa soeur, rien pour elle, n'égalait sa jeunesse romaine. Elle prit son mal en patience, et poursuivit sa scolarité brillamment. La Sorbonne lui offrit une place de choix, et elle put poursuivre ses études d'Histoire auprès des plus grands professeurs ayant jamais enseigné. Même si l'enthousiasme était là, il faut bien avoué que certains matins elle avait du mal à se lever. Julian l'entrainait toujours dans des soirées souvent alcoolisées, d'où elle ne ressortait pas indemne. Oui, son cousin était vraiment un allié pour une adolescence de haut vol. Pourtant il avait un inconvénient majeur, il était bien trop protecteur. Le malheureux garçon qui avait le malheur de s'approcher trop près de Thalie, mais aussi de Caly, se voyait mis en garde pour le restant de ses jours. La blonde ne parvenait jamais à aller plus loin que le premier rendez-vous, étrangement. Et quand elle s'aventurait a cacher quelque chose à son cousin, ce dernier se retrouvait quand même au courant, et déjouait toujours ses plans. Aussi, quand Julian décida de retourner à Rome, elle aurait dû se réjouir pour sa vie amoureuse, mais même pas. Dante, venait d'accepter sa mutation à New-York, afin de faire remonter les affaires làbas, et quand le choix s'offrit un Julian, il préféra rejoindre Rome, qui lui avait fait si cruellement défaut. La vie sans lui continua de suivre son cours, mais il faut bien avouer qu'elle manquait de piquant. Même les chamailleries entre les deux soeurs n'avaient plus de sens si Julian n'était pas là pour les traiter de "fillettes". Thalie en profita, néanmoins pour se rapprocher dangereusement de la gente masculine, mais même ça, c'était pas drôle ! Il faut dire qu'il est bien difficile de se laisser séduire par un homme quand aucun n'arrive a la cheville de son cousin, son modèle masculin. Ils manquaient tous de répartie, de spontanéité, de pep's... En bref, ça n'allait jamais plus loin qu'une petite semaine. Aussi, quand on laissa le choix à Thalia de deménager à Londres avec les parents ou de voler de ses propres ailes à Paris, elle choisie l'option 'Rome'. Oui, ça ne faisait pas partie des possibilités offertes par les parents, mais elle était grande a présent, et responsable de ses propres décisions. toutefois, elle ne partirait pas sans Caly. Etrangement elle ne fut pas difficile a convaincre, et les parents acceptèrent à la condition qu'elles aillent vivre chez leur grand-père, dans un premier temps.
Rome qui t'a vu naître, et que ton coeur adore : C'est ainsi que les deux jeunes femmes se retrouvèrent à leur point de départ, et pourtant, à un nouveau chapitre de leur vie... Toutes une vie a reconstruire, un grand-père à redécouvrir, et une ville qui nous ouvre ses bras... Que la fête commence !


    YOU LIKE. I DON'T
  • Plat préféré : Pasta & Basta !!
  • Couleur Préférée : vert
  • Livre Préféré : Baudelaire, Les Fleurs du Mal.
  • Musique Préférée : Pas de musique préférée, mais de la musique imposée : Celle que sa soeur écoute a fond quand elle est sous la douche ! C'est bien simple, dans la Villa, tout le monde vit au rythme des différents coups de coeur musicaux de Caly. Le plus dur ? Sa période AC/DC... ses parents en tremblent encore.
  • Boisson Préférée : RedBull Light... Mais quand elle en abuse elle est comme montée sur pile, et saoule tout le monde.
  • Parfum de Glace Préféré : Peu importe, du moment que le gelati est italienne ! Range ton Mister Freeze, c'est limite un blasphème !
  • Odeur Préférée : Celle des pancakes mélangé au café chaud, qui monte depuis les cuisines jusqu'aux chambres, le matin. Rien que pour ça, on a envie de se lever.
  • Endroit Préféré : Le coeur de Rome, ses ruelles désertes qui pourraient en rebuter certains, mais que Thalie et sa passion pour l'Histoire, adore. Ces lieux où chaque pierre témoigne de sa longue histoire, rien qu'en posant sa main sur un mur on peut sentir les générations passées en faire de même !
  • Saison Préférée : été
  • Pays Préféré : italie
  • Other ? : hum... ta gueule ?

    Salut les gueux ! Mon prénom à moi c'est morsay truand 2 la galère, et j'bouffe la bip à ta mère fils de bip pour les intimes dont tu ne fais pas encore partie. J'ai atteins l'âge canonique de 40 ans au smic sans me faire renverser par un bus, ni mordre par une grand-mère. Je suis ici parce que booba et skyrock m'y ont conduit, et si je compte vous pourrir l'existence à peu près 9jours/7 c'est parce qu'emmerder le monde, c'est une raison d'être. J'ai trouvé le super code qui est j'embip les codes, les flics, les balances et les skins parce que je suis trop fort. Et maintenant, on dit quoi ?


CITTA ETERNA.


TIRED OF BEING ME, TIRED OF BEING NOTHING
& SO NOW, WATCH ME BURN AND DEAL WITH IT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

THALIE ◯ « La virginité c'est comme une mouche sur le dos d'une vache, un coup de queue, et... » admin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ALEKSANDR ? La virginité, c'est comme une mouche sur le dos d'une vache ; un coup de queue, et oups !
» JASON ? La virginité c'est comme une mouche sur le dos d'une vache : un coup de queue et oust !
» Sarah ? « La virginité c'est comme une mouche sur le dos d'une vache : un coup de queue... et oups ! » [Finie]
» “La virginité c'est comme une mouche sur le cul d'une vache, un coup de queue et sa s'en va.”
» la virginité c' est comme une mouche sur le cul d une vache... un coup de queue et oups
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CITTA ETERNA ::  :: 
❝NAISSANCE DU PERSONNAGE
 :: "Vaffanculo cazzo !!" ça y est, t'es un vrai !
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Mondes parallèles